Romuald Marie : “Tout à gagner”

Première interview de Romuald Marie

Présent à l’entraînement depuis le 26 septembre dernier, Romuald Marie a porté pour la première fois les couleurs du Red contre Avion. Le latéral droit, formé au Stade Rennais et passé par l’AS Cannes, revient sur ses premiers pas au Red Star. A 22 ans, il s’apprête à relever un nouveau défi.

Romuald, tu as fait ta première apparition avec le Red ce week-end. Quelles ont été tes impressions ?
Cela fait plaisir de retrouver la compétition, de jouer un match (Romuald a évolué 45 minutes samedi à Avion), et de retrouver des sensations qui m’avaient beaucoup manqué ! Même si le résultat est frustrant (1-1), nous avons fait de bonnes choses au niveau collectif et c’est de bonne augure pour la suite. Pour avoir traversé une période où je n’avais pas de club, cela fait vraiment du bien de retrouver le goût de l’effort à l’entraînement et de penser à jouer au football ! Maintenant j’ai hâte de vivre ma première à Bauer. Etant de la région parisienne, c’est un moment que j’attends avec impatience.

Le football et toi, c’est déjà une longue histoire…
Oui ! J’ai commencé à jouer au football à Palaiseau jusqu’à l’âge de quatorze ans. Je suis ensuite parti au Stade Rennais poursuivre ma formation jusqu’au niveau CFA. J’y suis resté 5 ans. J’ai gagné un titre de champion de France des réserves professionnelles en 2007, et nous avons été vice-champions la saison précédente ! N’ayant pas signé de contrat pro, je suis parti pour l’AS Cannes où j’ai joué les deux dernières saisons au niveau National. Et me voici au Red Star !

En deux saisons à Cannes, tu as participé à une cinquantaine de matches de National et récolté … deux cartons jaunes. Romuald Marie, c’est un exemple de fair-play ?
C’est vrai que je ne suis pas un joueur qui prend beaucoup de cartons (seulement 4 cartons jaunes depuis qu’il joue en débutant !). Mais cela ne m’empêche pas, sur le terrain, d’être assez hargneux ! J’aime répéter les efforts. J’ai de l’endurance pour çà ! Et, même si c’est un peu de coutume de dire cela, c’est vrai : je déteste perdre par-dessus tout.

Depuis tes années à Rennes, ou même à Cannes, tu as joué à plusieurs postes différents...
Oui, je joue défenseur droit mais je peux également jouer dans l’axe et sur la gauche de la défense. A Rennes, j’ai même participé à des matches en évoluant au poste de milieu défensif et milieu droit. Si cette polyvalence peut-être utile pour le groupe, tant mieux !

Quels sont tes objectifs personnels pour cette année ?
Je suis heureux d’avoir retrouvé la compétition. Je dois encore travailler pour corriger mes défauts et progresser. Mais on est tous tourné vers l’objectif du club. Autant collectivement qu’individuellement, nous avons tout à gagner.

Propos recueillis par Bruno Bézier