fbpx
Bobby Allain : « La concurrence me renforce »

Interview du jeune portier audonien

Arrivé cet été au Red Star en provenance d’Ivry, ce tout jeune et prometteur gardien (19 ans) nous livre ses impressions après ses premiers entraînements en Vert et Blanc. Entretien avec le nouvel espoir audonien.

A 19 ans tu as déjà un parcours assez riche, c’est rare à ton âge…
C’est vrai que j’ai déjà pas mal voyagé. En jeunes je jouais à Montrouge (14 ans fédéraux) puis à l’ACBB (U17 nationaux). J’ai ensuite quitté la France pour jouer en Ecosse puisque j’ai la double nationalité franco-écossaise ; j’ai signé un contrat de stagiaire pro avec le FC Clyde (D2). Malheureusement je me suis blessé, le club est descendu donc j’ai préféré rentrer en France où je me suis engagé à Ivry où j’étais gardien de la réserve (DSR) et où j’ai également disputé quelques rencontres en CFA. Aujourd’hui me voilà au Red Star, c’est un grand bonheur et j’espère m’y installer sur le long terme.

Ton oncle, Xavier Perez, a joué au Red Star dans les années 80, c’est cela qui t’a motivé pour signer ici ?
Disons qu’il m’a bien briefé sur le club ! Sa description a compté, c’est sûr. Il m’a dit que c’était un club très structuré et très ambitieux et j’ai, depuis, pu m’en rendre compte. Il a gardé de très bons souvenirs du Red Star et j’espère pouvoir perpétuer la tradition familiale ici. Même si ce n’est pas le seul argument qui a compté, puisque la renommée du club et son projet m’ont motivé également !

Quelles sont tes premières impressions sur le groupe ?
Excellentes ! J’ai découvert un groupe sympa avec deux autres gardiens (Jean-Christophe Bouet et Lamine Meité). J’ai déjà le sentiment d’avoir appris ! En tout cas le fait qu’on soit trois à ce poste est une bonne chose, la concurrence ne me fait pas peur, au contraire elle me stimule et me renforce !

En dehors des terrains, tu as un engagement avec l’Equipe de France des sourds, c’est quelque chose qui te tient à cœur ?
Tout à fait, je suis leur entraîneur des gardiens. Mon père est le DTN de cette équipe, j’ai donc accepté de l’aider puisque je parle le langage des signes. Même si ce n’est pas toujours facile de concilier ma vie de joueur avec ce poste là, j’y tiens beaucoup. Cet été avait d’ailleurs lieu la coupe d’Europe au Danemark, nous étions tenants du titre mais je n’ai pas pu m’y rendre et nous avons perdu en poule.

Pendant ta formation tu évoluais en Ile-de-France, tu as un souvenir particulier de tes confrontations contre le Red Star ?
Forcément car je n’en ai pas gagné une ! J’ai perdu systématiquement dans toutes les catégories de jeunes, c’est assez incroyable d’ailleurs mais j’espère que maintenant que je suis là, le club va continuer à enchaîner les succès !

Propos recueillis par François-Xavier Valentin
Crédit Photo : Philippe Le Brech