MANAGER SPORTIF

INTERVIEW : SOULEYMANE CAMARA


Souleymane Camara, qui a rejoint le Red Star FC il y a six mois, vient d’être nommé Manager Sportif du club. Il aura pour mission de coordonner les équipes sportives (cellule de recrutement, équipe professionnelle, et association).

QUELLES SONT VOS PREMIÈRES IMPRESSIONS, SIX MOIS APRÈS VOTRE ARRIVÉE AU RED STAR ?

C’est d’abord une satisfaction de pouvoir travailler au Red Star FC. On est sur un territoire hyper concurrentiel. Nous faisons face au monde du football. Tous les clubs viennent ici repérer et recruter des joueurs. Depuis trop longtemps nos meilleurs jeunes partent. On forme, mais pour les autres équipes. Ce n’est pas une critique en direction des autres clubs, ils font leur travail. Mais sans centre de formation, nous ne sommes pas en mesure d’amener nos meilleurs jeunes jusqu’à l’équipe première.

LE PROJET DU RED STAR EST DONC DE S’APPUYER SUR CE VIVIER DANS LES ANNÉES À VENIR ?

Notre mission est d’ouvrir ce centre pour pouvoir dire demain à un garçon comme William Bianda, (ndlr : formé au Red Star pendant huit ans, William a signé son premier contrat professionnel au RC Lens, avant d’être transféré cet été à l’AS Roma.) tu as la possibilité de faire tes débuts dans le monde pro dans ton club formateur, nous allons t’accompagner jusqu’à ton objectif. Des exemples comme celui de Bianda, on peut en donner plein : Youssouf Fofana (RC Strasbourg), Amine Harit (Schalke 04), Guevin Tormin (Cercle Bruges) ou encore Axel Bakayoko (Inter Milan)…

QUELLES SONT VOS MISSIONS, EN TANT QUE MANAGER SPORTIF ?

Ma mission est de définir et de mener à bien la politique sportive du club en coordonnant : l’équipe première, le recrutement, et l’association. Nous devons fonctionner de manière transversale pour permettre au club de se projeter sur le long terme. Demain, le recrutement des jeunes permettra d’alimenter le centre de formation, qui fournira lui même l’équipe première. Je connais bien l’Île-de-France puisque pendant six ans, d’abord pour l’AS Monaco puis pour Niort, j’étais en charge du recrutement dans cette région. Le projet du Red Star s’articule autours de deux axes, la reconstruction du Stade Bauer et l’ouverture du centre. Avec ces deux outils, le club va considérablement accélérer son développement. On doit poursuivre notre travail de structuration, de développement et en parallèle redresser la situation sportive de l’équipe pro.