fbpx
LEGACY

CS AVION / RED STAR


Dans toute son histoire, le Red Star a rencontré le CS Avion deux fois. Deux fois au mois de décembre, deux fois au huitième tour de Coupe de France, en 1997 et en 2000. Retour sur deux rendez-vous improbables mais réussis face à un habitué de la Coupe de France.

Le 22 décembre 1996, le Red Star se déplace pour la première fois de son histoire sur la pelouse du CS Avion, alors pensionnaire de R1 (ex-DH). Bien qu’amateur, le club des Hauts-de-France est un habitué de la compétition, en ayant déjà flirté huit fois avec les phases finales depuis l’édition 1937-1938.

L’AS Red Star 93 connait des difficultés en D2 (seulement quatre petites victoires en 23 rencontres) et a à cœur de faire meilleure impression en Coupe. Dès les premières minutes, le Red montre sa supériorité en inquiétant la défense avionnaise. Les menaces paient après un spectacle acrobatique de Boutal, servi par Roux (21′). Mais les hôtes tentent, à plusieurs reprises, de revenir au score (30′, 31′, 42′, 44′) sans y parvenir.

Il faut attendre la seconde période pour voir les Avionnais enfin égaliser, suite à une percée du capitaine du club du Pas-de-Calais (49′). Les minutes qui suivent sont ponctuées par de dangereux assauts lancés des deux côtés, mais les deux camps, malgré la prolongation, ne parviennent pas à se départager. La séance de pénalty va donc décider du vainqueur de ce huitième tour. C’est le Red Star qui se qualifie, en battant le valeureux club d’Avion trois buts à un.

© Collection archives Gilles Saillant

Lors de cette édition, le Red Star disposera d’Aubervilliers 2-1 en 32èmes de finale avant de s’incliner 1-2 face à Niort.

Trois ans plus tard, bis repetita pour les deux protagonistes : la magie de la Coupe de France, comme on aime dire. Le CS Avion évolue toujours au sixième échelon tandis que le Red Star est en troisième division, après dix ans passés dans l’antichambre de l’élite. La rencontre démarre sur les chapeaux de roues et, comme trois ans auparavant, c’est finalement les Audoniens qui ouvrent la marque : admirablement servi par Milton, Akiana pousse le cuir dans le filet sans difficulté (27′). Au cours d’une rencontre acharnée, c’est l’Étoile Rouge qui mène. Mais les Avionnais ne l’entendent pas de cette oreille et le font savoir. Propulsé par Coulon, Favier décoche une lourde frappe et trompe Branger, deux minutes seulement après l’ouverture du score du Red (29′). Avion se sent soulagé mais le pire vient juste avant la pause : le Red Star prend l’avantage grâce à Akiana, encore, qui croise son tir (45′). Le score restera inchangé jusqu’à la fin de la rencontre malgré les efforts fournis par Avion. Le Red obtient donc sa qualification après un combat mené contre une courageuse formation de R1 (2-1).

Le Red Star poursuivra son parcours en disposant de Levallois (1-0), puis du Havre (1-0), mais s’inclinera en huitième de finale face à l’Olympique Lyonnais, 2-1.

© Collection archives Gilles Saillant