fbpx
LEGACY

RED STAR / CAEN


Dimanche 26 janvier 1986, à la lutte pour le maintien, le Red Star (14ème sur 18) reçoit le SM Caen (4ème) à l'occasion d'un... 32ème de finale de Coupe de France.

Le Red Star s’est qualifié lors de son entrée en lice en battant l’ALM Evreux (5-1), puis la Plancoëtine en Bretagne au 8e tour (3-1). En 32ème  le tirage désigne le SM Caen comme adversaire de l’Étoile Rouge. À cette époque, les rencontres se déroulent sur terrain neutre puis par match aller/retour à partir des 16èmes de finale.

Caen et le Red Star se déplacent à Evreux, et les Normands ont de quoi appréhender la rencontre : sur cette même pelouse, Malherbe a déjà été éliminé deux fois en 32ème de finale de Coupe de France, face à Reims (1978) et Bastia (1979). Le Red Star peut compter sur la présence de son public venu en nombre.

Journal – 93 Actualités

Souhaitant faire oublier son mauvais classement, le Red Star entraîné par Roger Lemerre rentre bien dans son match et se procure des occasions par Belkebla et Rached. Mais Caen tient tête, et les deux formations rentrent au vestiaire sur un score vierge.

Jean-Michel Faury à la lutte (à droite)

De retour sur le terrain, il faut moins d’un quart d’heure seulement pour permettre à l’Étoile Rouge d’ouvrir le score. Un peu avant l’heure de jeu, Pascal Havet trouve Aniol dans son couloir droit qui centre et sert Daniel Zehringer, lequel trouve le chemin des filets (57′). Les Caennais, incapables de riposter, subissent la loi du Red et connaissent une nouvelle élimination à Evreux.

Zehringer félicité par ses coéquipiers

Grâce à sa victoire sur Caen (1-0), le Red Star accède aux 16èmes de finale et joue les Girondins de Bordeaux, pour un duel entre les deux futurs entraîneurs des Bleus Lemerre/Jacquet. Bordeaux l’emporte 1-0 à l’aller devant 15.000 spectateurs à St-Ouen, et s’impose sur le même score au retour.

Le 11 du Red Star face à Caen. Debout : LEMASSON-ANIOL-ZEHRINGER-DROUILHAT-HAVET-SEGUY Accroupis : LEVERRIER-FAURY-KEDADOUCHE-BELKEBLA-RACHED

En fin de saison, le Red Star termine le championnat à la 16ème place, synonyme de reléguation mais sera finalement repêché.

© Collection Gilles Saillant