fbpx
LEGACY

Red Star / Nancy


30 septembre 1989. Auteur d'une seule victoire depuis le début de la saison, le Red Star accueille Nancy à l'occasion de la douzième journée de championnat. En difficulté, l'Étoile Rouge va créer la surprise en disposant du deuxième du groupe A.

Avant de recevoir Nancy, leader depuis la deuxième journée, le Red Star compte une seule victoire (Montceau 1-0) pour quatre nuls et six défaites. Nommé en début de saison, l’entraîneur Bernard Maligorne a été remplacé par Patrice Lecornu début septembre.

Durant la première période, le Red Star fait preuve d’une abnégation qu’on ne lui connaissait pas encore lors de cette saison 1989-1990. Peu après le quart d’heure de jeu, Nancy ouvre le score mais l’arbitre de la rencontre refuse le but, pour une faute de Stephen. On passe la première demi-heure lorsque Girard du Red Star est tout près de trouver le chemin des filets avec une superbe reprise de volée. La barre transversale adverse se charge de repousser le cuir. Les visiteurs lorrains, surpris, tentent tant bien que mal de repousser les offensives audoniennes et d’écarter le danger quand celui-ci vient trop s’approcher de la zone de vérité. La détermination du Red Star est alors récompensée à quelques secondes de la pause. Alors que les défenseurs lorrains dégagent de façon hasardeuse le ballon, Girard remet directement pour Fiatte qui s’avance et trompe Matrisciano (44′). En ouvrant le score, Christophe Fiatte met fin à une période de 686 minutes sans marquer !

Christophe Fiatte ouvre le score pour le Red Star – Photo Gilles Saillant

Les Lorrains répondent dès le retour des vestiaires. Morgante dont le but a été refusé en première mi-temps tient sa revanche. Après s’être infiltré sur le côté droit de la surface du Red Star, le milieu offensif centre aux six mètres pour Nikolic qui égalise (50′). Les débats continuent d’être animés, et c’est le Red Star qui va avoir le dernier mot. Le club de Saint-Ouen bénéficie d’un coup-franc à vingt mètres des buts de Matrisciano. Perez frappe. On pense que le portier adverse peut capter le cuir sans problème. Mais contre toute attente, le gardien laisse échapper la balle et voit cette dernière mourir dans son filet. Le Red Star l’emporte 2-1 et met fin à une série de neuf matches sans victoire.

Après son coup-franc, Hugo Perez est à terre – Photo Gilles Saillant

Cette saison 89-90 voit un duo insolite dans son effectif : l’Américain Hugo Pérez y côtoie le Soviétique Alexander « Sacha » Bubnov. Blessé lors de cette rencontre face à Nancy, Pérez n’en marquera pas d’autre mais disputera la Coupe du Monde 1990, l’été suivant avec les USA.

Extrait du Parisien – 30 septembre 1989

@Collection Gilles Saillant