fbpx
BAUER LEGACY #8

LE STADE BAUER, SES ORIGINES, SON HISTOIRE – ÉPISODE 8


Depuis 1909, le Red Star écrit sa légende à Saint-Ouen. Plongez dans un récit fascinant, en découvrant en plusieurs parties l'histoire du Stade Bauer. Alors que l'Étoile Rouge retrouve la Division 1 dans les années 70, le Stade Municipal subit un véritable lifting entre la nouvelle peinture des sièges et la construction de la grande tribune.

Au début des années 1970, le Red Star évolue en Division 1 avant d’alterner avec la D2 quelques années plus tard. C’est à cette période que le Stade de Paris va connaître plusieurs étapes dans son évolution. Jusqu’à la construction de la grande tribune en 1975, côté rue du Docteur Bauer, une butte en terre accueille de très nombreux spectateurs. Le mur d’enceinte résiste encore jusqu’à la fin des années 70. Le Stade de Paris (renommé par la suite Stade Municipal), présente alors un aspect très reconnaissable à celui que l’on connait aujourd’hui.

Stade de Paris, début des années 1970

À l’intérieur du stade, derrière la tribune d’honneur, un stand des supporters ainsi qu’une buvette accueillent les spectateurs. Ces stands en dur existent toujours aujourd’hui.

Stade de Paris, début des années 1970

Au début de la saison 1974-75, qui voit le retour du Red Star en Division 1, le stade est rénové et une seconde vie est donnée aux sièges en étant repeints.

Les sièges de la tribune centrale sont repeints au début de la saison 1974-1975

En pleine période de travaux, les joueurs à l’image de Nestor Combin et le nouveau venu Roger Magnusson doivent partager leur terrain avec les bulldozers. Comme sur cette photo, capturée pendant un entraînement.

Extrait de France Soir – Présentation de la saison 1974-1975

Le 1er décembre 1974, le Red Star accueille l’Olympique de Marseille. Une partie de la butte en terre derrière le but a déjà disparu et les spectateurs doivent se serrer contre un grillage les séparant du terrain. Un panneau annonce la construction d’une tribune de 7500 places.

Nestor Combin (à gauche) et Fleury Di Nallo (à droite), avant le match contre l’Olympique de Marseille

Début 1975, les grues font leur apparition dans le stade et veilleront désormais sur les rencontres de D1. Comme lors de Red Star – Monaco (en présence du prince Rainier et de sa fille Caroline) et de Red Star – Saint-Étienne.

Pendant Red Star Monaco, le 12 janvier 1975 (victoire 3-0)

Pour le match contre Saint-Étienne, le club publie un communiqué qui précise que la capacité de l’enceinte est réduite à 12.000 places en raison des travaux.

Le communiqué de presse du club avant la rencontre face à Saint-Etienne.

Au mois de mai, le toit n’est pas encore posé mais les gradins sont ouverts au public. Pour la première fois, les supporters pourront suivre un match de championnat, entre le Red Star et le Paris-SG, depuis la nouvelle tribune.

Extrait du journal BUT, dimanche 4 mai 1975 (1-1)

©Collection Gilles Saillant