fbpx
LEGACY COUPE DE FRANCE

FINALE COUPE DE FRANCE 1942 : RED STAR / FC SÈTE


17 mai 1942. Le Red Star joue sa cinquième finale à Colombes contre le FC Sète, double vainqueur de la compétition en 1930 et 1934 devant près de 45 000 spectateurs.

Extrait du Miroir des Sports – 18 mai 1942

Quatorze ans après avoir remporté sa quatrième Coupe de France (1928), le Red Star Olympique retrouve la finale de la compétition face au FC Sète, une formation déjà affrontée et vaincue en 1923 (4-2). Avant de se hisser au dernier stade de la coupe nationale, les hommes de M. Vuillemin ont réalisé le parcours suivant dans leur zone (zone occupée) :

Seizième de finale : Red Star / Versailles (10-0)
Huitième de finale : Red Star / La Roche Rigault (5-2)
Quart de finale : Red Star / Rouen (4-1)
Demi-finale : Red Star / Bordeaux
Finale de zones : Red Star / Reims (1-0)

En pleine Seconde guerre mondiale, les clubs sont repartis en fonction des zones définies par l’Armistice du 22 juin 1940 (zone libre, occupée, interdite). Le Red Star vainqueur de la zone occupée affronte dans une finale interzone le RC Lens, vainqueur de la zone interdite. Les Audoniens battent les Lensois 5-2 au terme d’un match d’appui après avoir fait 1-1 lors de la première rencontre.

Le 17 mai, enfin, le Red Star Olympique affronte le FC Sète en finale de la Coupe de France à Colombes, devant plus de 45 000 spectateurs.

Les juniors du Red Star Olympique qui jouèrent en lever de rideau. Devant eux, Fred Aston.

Le Red Star et Sète, avant de jouer la finale, dans un stade plein à craquer.

Les deux capitaines se serrent la main avant le coup d’envoi.

Face à une équipe de Sète remaniée en raison de l’absence de joueurs cadres tels que Mercier et Thomazover, le Red Star tente de se procurer des occasions mais les Sétois se montrent coriaces. Si les gardiens ont été sollicités à plusieurs reprises, les deux formations retournent au vestiaire à la pause sur un score vierge.

Sortie aérienne de Julien Da Rui, le portier audonien.

La partie reprend et les spectateurs, venus en nombre, voient le Red Star ouvrir le score dès la 54ème minute par Vandevelde, admirablement servi par Simonyi (1-0). Sète tente de riposter mais doit faire face à une multitude d’attaques venues du côté du Red Star. C’est Alfred Aston qui parvient à doubler la mise et offre la cinquième Coupe de l’histoire du Red Star après avoir dribblé avec audace Erevanian, le gardien sétois (2-0).

Georges Meuris, le capitaine audonien, reçoit la coupe sous les yeux de Jules Rimet (au milieu).

Les derniers vainqueurs de la Coupe :
Debout : Séfelin, Roessler, Meuris, Braun, Sergent, Herrera, Simonyi
Accroupis : Joncourt, Da Rui, Vandevelde, Aston, Bersoullé

crédit photos et archives : Gilles Saillant