Les Red Star – OM

J-2 : Red Star – OM


Depuis dix-sept ans, les Audoniens n'avaient pas accueilli Marseille en Seine-Saint-Denis. Une anomalie tant les duels entre ces deux clubs centenaires ont nourri la chronique du football français au siècle passé. A l'occasion des retrouvailles entre deux clubs qui se partagent quinze coupes de France, redstarfc93.fr vous offre un retour sur quelques-unes de ces confrontations mythiques.

1971 : Un match épique
Avant-dernier match de la saison du championnat de première division, ce Red Star – OM ne manque pas d’enjeu. Pour les Audoniens qui flirtent avec la zone de relégation, il s’agit d’assurer le maintien. Pour les Marseillais, qui caracolent en tête du classement, d’assurer définitivement leur titre de champions. Devant 18 000 spectateurs aglutinés dans les tribunes de Bauer et au-delà (il y avait même du monde sur les toits !), le match commence comme un cauchemar pour les coéquipiers de Carlos Monin. Ferrié détourne un tir de Loubet et trompe son propre gardien (0-1, 15e). Le portier audonien est une nouvelle fois battu sur une magnifique volée de Skoblar (0-2, 26e). Laudu stoppe bien un pénalty du Yougoslave. Mais le meilleur buteur du championnat est irréstible et ne tarde pas pour inscrire son quarante et unième but (0-3, 40e). A l’heure de jeu, le match est quasiment bouclé grâce à Bonnel (0-4, 60e). Le sacre marseillais semble assuré. Le Red et son public ne sont pas du genre à renoncer. Bauer ne lâche pas son équipe et se voit récompenser par trois buts d’ Ahache (1-4, 76e), Guéniche (2-4, 82e) et Pintenat (3-4, 86e). C’est une véritable furia sur la pelouse. Les cinq dernières minutes sont dantesques mais l’OM conserve son avantage et tient son titre. Le Red Star ira sauver sa place en D1 à Valenciennes.

1982 : Choc en D2
C’est l’affiche de cette première journée de championnat. Marseille se déplace à Saint-Ouen ! Les Redstarmen font leur retour en deuxième division après avoir sombré jusqu’en DH. La bande de George Eo s’est forgée une âme et cette rencontre a une forte valeur symbolique pour Amorfini and co. Hélas, ce sont les Provençaux qui prennent l’avantage juste avant la mi-temps par De Bono (0-1, 41e). Les Vert et Blanc sont loins de se désunir face aux assauts des coéquipiers d’Anigo. Ils poussent pour égaliser et pensent même y parvenir quand Manssard pousse le ballon au fond des filets, mais sont but est refusé pour une position de hors-jeu très contestable. Le Red s’incline sur cette courte marge. Les hommes d’Eo se vengeront au Vélodrome où ils s’imposent (2-1) en clôture du championnat.

1994 : L’exploit audonien
Marseille, auréolé de son titre européen, est à l’apogée de sa popularité. Même tombés en deuxième division, les Marseillais continuent d’attirer les foules, et Bauer n’échappe pas à la règle. Le soutien des nombreux sympathisants phocéens ne suffira pas car Saint-Ouen est une terre où l’on ne s’impose pas facilement. Les coéquipiers de Fabien Barthez vont l’apprendre à leur dépens. Dès l’entame, les choses se compliquent pour l’OM. Le jeune defenseur central olympien Wacouboué craque, défie l’arbitre et hérite dans la foulée d’un carton rouge. Viennent ensuite dix minutes de folie : Girard enroule d’abord une merveille de coup-franc en pleine lucarne (1-0, 43e) juste avant la mi-temps,  puis au retour des vestiaires c’est Thimothée qui fait exploser Bauer dans un vacarme assourdissant (2-0, 53e). La fin de match est stressante avec la réduction du score de Casoni (2-1, 64e). Mais le Red Star tient bon et prend provisoirement place dans le trio de tête du championnat.

1995 : La dernière en date
Il s’agit du dernier match entre les deux équipes. C’était le 28 octobre 1995. Devant 7000 spectateurs, les joueurs de Pierre Repellini accueillent l’OM déjà bien calé dans le haut du classement. Ironie de l’histoire, le Red aligne deux joueurs (Domoraud et Marlet) qui porteront plus tard les couleurs marseillaises. Surmotivés les Vert et Blanc entrent dans la rencontre sans complexe, Agasson ouvre même la marque à la surprise générale (1-0, 7e). Les Audoniens ne résistent pas longtemps et cèdent une première fois face à Libbra (1-1, 23e) puis sur un coup du sort quand Forêt marque contre son camp (48e). Marseille gère, Alonzo enchaîne les parades dans les cages et le Red Star se dirige tout droit vers une défaite à domicile… quand surgit Mauricio. Le buteur maison se transforme en sauveur et égalise (2-2, 88e) dans une ambiance survoltée. Les deux équipe se quittent donc sur un nul. Samedi, elles devront se départager.

François-Xavier Valentin