fbpx
Geoffray Durbant : “Montrer l’exemple”

Entretien avec l’avant-centre formé au club

Formé au club, l’attaquant Geoffray Durbant, débute sa deuxième saison au sein de l’équipe première. Une fierté pour le joueur âgé de vingt-et-un ans et qui veut servir de modèle pour la jeune génération. Entretien.

Geoffray, tu débutes ta deuxième saison dans l’équipe première. Comment s’est passée ta préparation ?
La préparation s’est bien passée. Tous les joueurs sont à l’écoute et ça communique beaucoup avec le coach. Le groupe est vivant ! On a un bon collectif et on travaille.
 
Tu as été formé au club. C’est une fierté pour toi de pouvoir porter le maillot de l’équipe première…
Complètement. Le fait d’avoir intégré le groupe de l’équipe première va, je l’espère, permettre de montrer aux plus jeunes du club que cette possibilité existe. Il faut toujours travailler ! Comme Mohamed (Cissé) et Franck (Ndinou), on espère servir d’exemple et motiver les jeunes joueurs de la réserve ou des U19 !
 
Comment juges-tu le début de saison où tu as été titulaire notamment lors de l’ouverture face à Strasbourg ?
Ça s’est plutôt bien passé. On avait un gros match pour commencer. C’était important pour tout le club de ne pas perdre, et ce dès la première journée. Ce qui est positif c’est que l’on n’a pas encore perdu justement. On n’encaisse peu de but (un but lors de la deuxième journée à Vannes, 1-1), mais on en marque peu. Alors pour le déplacement à Luçon, il sera important de tout faire pour tenter de décrocher la première victoire. Mais on s’attend à un match compliqué car Luçon s’est incliné le week-end dernier (1-5 à Colomiers). Ils voudront réagir devant leur public et montrer une autre image, comme Vannes.
 
D’après toi qu’est-ce qui manque pour le moment à l’équipe ?
On se cherche encore, il faut que l’on trouve les automatismes. Mais ça va venir petit à petit. Comme le coach a pu nous dire, il faut savoir être patient. Le travail finit toujours par payer ! On travaille et on donne tout pour être à la hauteur. Les résultats vont arriver.

Propos recueillis par Loïc Revol
Crédit Photo : Federico Pestellini/Panoramic