fbpx
Red Star story : Red Star – Boulogne

Ils ont porté le maillot des deux clubs

Le Red Star et Boulogne sont deux clubs historiques du football hexagonal. Créé en 1897 pour l’Etoile Rouge et 1898 pour l’USBCO, plusieurs joueurs marquant ont porté les deux maillots. A trois jours de la cinquième journée de National opposant les deux formations au Stade Bauer, nous vous proposons de replonger dans l’histoire à travers quelques portraits. Récit.

Lucien Leduc : Le voyageur
Les voyages forment la jeunesse dit un célèbre adage. Lucien Leduc l’a appris au cours de sa longue carrière. Le demi-gauche de formation débute en tant que joueur professionnel à Boulogne, le club de sa ville natale. Sur la côte d’Opal, le milieu de terrain y évolue de 1937 à 1939. Une période durant laquelle l’USBCO évolue en deuxième division. Quatre clubs plus tard, Leduc pose ses valises du côté de la région parisienne pour évoluer au Red Star lors de l’exercice 1945-1946. Même s’il ne reste qu’une seule saison, le Boulonnais d’origine marque l’histoire du club audonien. Il participe à la dernière finale de Coupe de France en 1946 perdue face au LOSC (4-2). Au cours de la rencontre, Lucien Leduc inscrit un des deux buts de l’Etoile Rouge.  A l’issue de la saison, il retourne dans le Nord pour évoluer au CO Roubaix, club avec lequel il remporte le titre de champion de France de première division en 1947. Au total dans sa carrière, Lucien Leduc a connu treize clubs (Boulogne, Montpellier, Sète, Excelsior Roubaix, Clermont, Paris-Capitale, Clermont, Red Star, CO Roubaix, RC Paris, Venise, Saint-Etienne et Annecy). Il fréquente également la sélection tricolore à quatre reprises et y inscrit un but. Lucien Leduc se fait également une réputation d’entraîneur en étant sur les bancs de Monaco et l’Olympique de Marseille notamment, clubs avec lesquels il devient champion de France.

Julien Manzano : L’enfant du club
Julien Manzano est l’exemple même de l’enfant du club. Il débute au Red Star en pupilles pour terminer capitaine de l’équipe première. Après des passages à Fontainebleau et Forbach, il revient chez les Vert et Blanc en 1961. Quatre ans plus tard, il participe à la formidable épopée que l’ensemble des fidèles de l’Etoile Rouge attendaient.  Aux côtés de Christian Jecker ou de l’Argentin Ruben Munoz, Julien Manzano et ses partenaires permettent au Red Star de retrouver l’élite du football français, dix-sept ans après sa dernière apparition à ce niveau là. La délivrance arrive le 16 mai après la rencontre face à Aix-en-Provence. Le tour d’honneur entamé par Julien Manzano n’est que plus beau. Après une saison en première division et un retour à l’étage inférieur, il quitte son club formateur pour terminer sa carrière à Boulogne-sur-Mer où il évoluera pendant deux saisons.

Paul Bloch : La Coupe lui échappe
Le milieu de terrain Paul Bloch arrive à Saint-Ouen en 1923 après un passage du côté de l’AS Strasbourg. Lors de son arrivée, le club audonien vient de remporter sa troisième Coupe de France consécutive face à Sète (4-2). Le challenge est énorme. Aux côtés des Nicolas, Chayriguès ou Bonnardel, Paul Bloch et le Red Star ne peuvent conserver le trophée. Opposée à Sète à Marseille en huitièmes de finale, l’Etoile Rouge est éliminée (1-0). Surnommé « Poly », le milieu de terrain quitte la région parisienne pour Boulogne à l’issue de la saison 1923-1924. Paul Bloch a également eu le privilège d’intégrer la sélection française à deux reprises entre 1924 et 1925.

Loic Revol