fbpx
L. Fardin : « Prendre du plaisir »

Interview de la semaine : Ludovic Fardin, milieu de terrain

A la veille du sixième tour de Coupe de France et du derby face au Paris FC, Ludovic Fardin aborde cette rencontre avec l’envie de poursuivre sur la dynamique actuelle. Entretien avec l’Audonien de toujours.

Après le résultat nul obtenu à Orléans (0-0), on a senti de la satisfaction d’avoir tenu tête au leader ?
C’est vrai qu’on a réalisé un bon match. Le résultat nul est équitable. On n’a pas perdu et c’est important, surtout qu’avant cette rencontre, on avait gagné notre premier match de Coupe (face à Ivry, 3-1). On est sur une bonne série et on doit continuer. On n’a jamais lâché, l’état d’esprit a toujours été présent. Et je pense même qu’on aurait pu faire mieux à Orléans.

C’est à dire ?
Ce n’était pas un match fermé. On voulait ramener des points de ce déplacement. Maintenant un point chez le leader, on est quand même satisfait.

La Coupe de France est-elle un bon moyen pour se rassurer ?
On va tout faire pour s’imposer et continuer notre dynamique. C’est justement important pour se rassurer et pour notre confiance avant de recevoir Bourg-Péronnas en championnat (vendredi 1 novembre, NDLR).

Vous disputez le sixième tour de la Coupe de France. Il reste donc un tour avant l’entrée en lice des clubs professionnels avec la Ligue 2. Une source de motivation supplémentaire ?
Je n’y pense pas trop. La Coupe, c’est pour nous, les joueurs. Après, évidemment c’est toujours bien de jouer contre des clubs « pro ». Surtout si on passe, on pourrait commencer à revivre notre aventure de 2012. Notre priorité reste le championnat, on veut redresser notre situation.

Aujourd’hui, qu’est-ce qu’évoque pour toi la Coupe de France ?
Comme je disais, la Coupe c’est pour nous, les joueurs. L’objectif du club n’est pas de gagner la Coupe de France, c’est difficile pour un club de National. Nous, on veut y prendre du plaisir, se lâcher ! On n’a rien à perdre et si on gagne ce n’est que du plaisir !

Justement, quel est ton meilleur souvenir de Coupe de France ?
Sans hésiter, le match au Stade de France face à Marseille ! Jouer dans ce stade devant autant de monde, c’était génial. Je pourrais dire que j’ai joué contre l’OM ! En plus, c’était l’équipe type qui, quelques semaines plus tard, a joué  les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Te souviens-tu d’un moment particulier de cette rencontre ?
Oui, j’avais demandé le maillot à André Ayew pendant le match. Et à la fin, il est venu me l’apporter dans les vestiaires !

Un derby dans un match de Coupe, c’est un paramètre qui donne encore plus envie ?
Ça reste avant tout un match de Coupe où l’objectif est de passer au tour suivant. Je ne pense pas qu’après on va plus se donner parce que c’est le derby entre les deux clubs parisiens du National, mais on va se donner pour passer cette étape tout simplement.

Gardes-tu un derby précis en mémoire ?
Je me souviens très bien de notre victoire 4-0 chez eux où nos supporters étaient très présents (15 septembre 2011 au stade Charléty, NDLR). Un beau succès car c’était la saison de notre retour en National.

Propos recueillis par Loïc Revol
Crédit photo : Gwendoline Le Goff / Panoramic