fbpx
La Coupe au parfum du derby

Avant-match : Paris FC – Red Star

PFC - Red Star, c’est l’affiche du sixième tour de la Coupe de France. Après avoir éliminé Ivry, pensionnaire de CFA, au tour précédent (3-1), les Audoniens se rendent vendredi au stade Déjerine pour retrouver son voisin francilien du Paris FC.

Les enjeux de la rencontre
C’est le choc de ce sixième tour de Coupe de France. Sous les ordres de Sébastien Robert, confirmé à son poste d'entraîneur de l'équipe première, le Red Star se déplace au Paris FC. Un derby francilien pour essayer de se hisser au septième tour avec l’entrée en lice des clubs professionnels de Ligue 2. Parisiens et Audoniens se retrouvent ainsi pour la troisième fois de leur histoire en Coupe de France. Avant de s’affronter vendredi soir sur la pelouse synthétique du stade Déjerine, les deux clubs se sont imposés une fois chacun : le Paris FC en 1987 et le Red Star en 2002. Le PFC et le Red Star se sont déjà joués cette saison. En plein cœur de l’été lors de la troisième journée, les Vert et Blanc et les Parisiens s’étaient séparés dos à dos sur un score nul et vierge (0-0). Le week-end dernier, lors de la dixième journée de championnat, les deux formations ont réalisé un match nul à l’extérieur : le PFC à Boulogne (0-0) et l’Etoile Rouge à Orléans (0-0). Un résultat encourageant pour les  partenaires de Samuel Allegro. "Autant sur le contenu que dans l’état d’esprit, on était satisfait de ce match. On prend un point, et comme le coach nous avait dit, on se doit de prendre des points en championnat. On a largement tenu tête au leader Orléans. Ces deux derniers matches avec Ivry (victoire 3-1 au cinquième tour, NDLR) où on marque trois buts, peuvent nous donner confiance. Il faudra confirmer." Et cela dès ce sixième tour de Coupe face au PFC. "C’est la Coupe de France, mais pour moi, c’est un match de National, avec deux équipes de même niveau. Et puis c’est un derby qui tient à cœur au club. Un match important qui peut nous permettre d’enchaîner une dynamique positive avant la réception de Bourg-Péronnas."

L’adversaire
Le Paris FC réalise un bon début de saison. Rescapés de la descente en CFA (le PFC fait partie des trois clubs repêchés cette saison, à l’instar de Bourg-Péronnas et Uzès Pont du Gard, NDLR), les joueurs de Christophe Taine ont débuté le championnat par six matches sans défaite : quatre victoires et deux nuls. Depuis, les Parisiens marquent un peu le pas et restent sur trois défaites et un nul le week-end dernier obtenu face à Boulogne (0-0). Actuellement, septièmes au classement (avec quinze points, à seulement quatre unités du troisième Luzenac), ils ont franchi sans encombre l’obstacle des Ulis (DH) au tour précédent en s’imposant 6-0.

La confrontation marquante : samedi 19 octobre 2002
Quinze ans après le premier duel en Coupe de France, le Red Star, qui évolue alors en CFA2, reçoit son voisin du Paris FC (CFA) pour le compte du quatrième tour. Les Audoniens, déterminés à créer l’exploit, attaquent bien la rencontre. A plusieurs reprises, ils sont proches d’ouvrir le score comme Doumbya ou Hamdane. L’Etoile Rouge est récompensée peu après l’heure de jeu par Lakrout (64ème) qui reprend un centre de Doumbya. Mais l’aventure des Vert et Blanc est stoppée au tour suivant par Moissy-Cramayel aux tirs au but (5-4) après un match nul 2-2 entre les deux équipes.

Le chiffre : 1
Les deux formations ont franchi un tour pour le moment, le cinquième. Pour son entrée en lice, le Red Star a dominé Ivry (CFA, 3-1). De son côté, le PFC a battu Les Ulis, pensionnaire de DH, 6-0. Un, c’est également le nombre de victoire en Coupe pour les deux équipes, l’une face à l’autre. En 1987, le PFC (DH à l’époque) avait dominé le Red Star (division 3) 1-0 au cinquième tour. En 2002, le Red Star, alors en CFA2, prenait sa revanche en battant 1-0 également son voisin parisien au quatrième tour.

Loïc Revol
Crédit photo : Cédric Lecocq