fbpx
Red Star story : Red Star – Dunkerque

Retour dans le passé

Le Red Star et l’USL Dunkerque se retrouvent onze ans après leur dernier affrontement officiel. A deux jours des retrouvailles entre Audoniens et Dunkerquois, replongez dans le passé. Récit.

Gilles De Rocco, le dernier rempart
Natif de Dijon, Gilles De Rocco va connaître une riche carrière. Après des débuts dans sa région natale du côté de Beaune (1974-1975), le portier s’installe à l’Olympique Lyonnais. Pendant quatre saisons, le Dijonnais dispute quatre-vingt huit matches de première division avec le club rhodanien et une finale de Coupe de France en 1976, perdue face à l’Olympique de Marseille (2-0). En 1981, le gardien se relance à Dunkerque qui évolue en deuxième division, après deux saisons avec la réserve lyonnaise. Avec le club nordiste, De Rocco dispute trente-quatre matches de championnat. L’USLD termine l’exercice à la douzième place du groupe B de D2. Son passage dans le Nord ne dure qu’un an puisqu’au terme du championnat, Gilles De Rocco rejoint Thonon (D2). Il reste cinq saisons en Haute-Savoie. En 1987, le portier rejoint Saint-Ouen où le Red Star évolue en National. Il participe à la remontée du club en deuxième division lors de la saison 1988-1989. Il prend sa retraite à l’issue de son ultime exercice en D2 et trois saisons avec l’Etoile Rouge en 1990.

Samedi 18 mai 2002 : la « der » à Marville
Un jour à part dans l’histoire du club. Un an après avoir quitté le National, les Audoniens évoluent en CFA au stade Marville. Pour ce dernier match de la saison et à Marville, les joueurs de Jean-Luc Girard tiennent à bien finir. Pourtant, les Dunkerquois qui jouent leur maintien, prennent le meilleur départ en ouvrant le score par Truchon peu avant la pause (40ème). Mais les Vert et Blanc se reprennent. A l’heure de jeu, Dagnogo égalise (1-1, 60ème). La dernière demi-heure est à sens unique. Sabin donne l’avantage à ses partenaires (2-1, 68ème), puis Soumare permet au Red Star de prendre le large (3-1, 75ème). En fin de match, Sabin clôture la marque et permet à l’Etoile Rouge de terminer la saison et son aventure à Marville en beauté par une victoire 4-1. Ce face-à-face constitue à ce jour le dernier en compétition officielle entre les deux formations.

Mercredi 25 août 1993 : Les héros s’appellent Steve Marlet, Samuel Michel…
Pour la troisième saison consécutive, Audoniens et Dunkerquois s’affrontent en deuxième division. Les Vert et Blanc viennent de réussir un très beau dernier exercice, échouant de peu aux portes des barrages d’accession à la première division. Le Red Star a terminé quatrième à seulement trois points de Rouen. Le championnat 1993-1994 marque le début de la deuxième division en poule unique avec vingt-deux clubs. Le Red Star et l’USL Dunkerque s’affrontent au Stade Bauer pour la septième journée de ce championnat « new look ». Les Nordistes débutent idéalement la rencontre en menant 2-0 grâce au doublé de Rinçon (38ème et 45ème). Le retour des vestiaires est synonyme de révolte. Steve Marlet réduit la marque dès la 47ème minute. Dix minutes plus tard, Didier Thimothée égalise (2-2, 57ème). Le Red Star a réagit. Mieux encore, les joueurs de l’Etoile Rouge pensent tenir la victoire quand Samuel Michel donne l’avantage à ses partenaires à la 78ème minute (3-2). Le trio magique des Vert et Blanc a encore fonctionné. Mais Rinçon, ancien joueur du Paris-SG, réussit le triplé pour arracher finalement le match nul pour son équipe (3-3, 82ème). Avec trois nouveaux buts, le Red Star devient ce soir-là la meilleure attaque de deuxième division avec seize buts en sept matches.

Loïc Revol
Crédit photo : Gilles Saillant