BAUER LEGACY #1

LE STADE BAUER, SES ORIGINES, SON HISTOIRE – ÉPISODE 1


Depuis 1909 le Red Star écrit sa légende à Saint-Ouen. Plongez dans un récit fascinant, en découvrant en plusieurs parties l'histoire du Stade Bauer.

Le Red Star aura joué sur plusieurs terrains avant de faire du stade Bauer, connu également sous le nom de Stade de Paris, son antre historique. Fondé en 1897, le club à l’Étoile Rouge s’installe la même année le long du Champ de Mars, où il dispute ses premiers matchs. Avant d’être contraint de partir à cause de la spéculation immobilière.

C’est alors que le nouveau-né de Rimet se réfugie à Meudon, au sud de Paris. Il y évoluera jusqu’en 1902. Il revient taper le cuir à Bagatelle jusqu’en 1903 et déménage à Grenelle en occupant un terrain situé près de la station de métro Grenelle (aujourd’hui Bir-Hakeim), rue Nélaton. Vient 1907 et le club fusionne avec l’Amical Football Club : le Red Star Amical Club voit le jour. Mais le soulagement est de courte durée. En 1909, la Ville de Paris décide de démolir l’ancien Vélodrome et voit vite le potentiel du terrain du club pour y bâtir un nouveau temple du vélo. Orphelin, le RSAC doit une nouvelle fois trouver un terrain de repli.

L’effroi et l’inquiétude gagnent alors les dirigeants et les joueurs. Où aller ? Où jouer ? Le club n’en est qu’à ses balbutiements et refuse de se voir disparaître. À cette époque, au nord de Paris, une commune nommée Saint-Ouen, célèbre pour abriter un marché aux puces déjà reconnu, dispose de grands espaces au milieu de ses usines et de ses lignes de chemins de fer. Le Red Star jette alors son dévolu sur un vaste champ de blé, entouré de 116 lopins de terre, de jardins et de potagers. Le terrain ne se situe qu’à une trentaine de mètres de l’emplacement actuel du stade, du côté de l’actuel Joliot Curie. Le club ne perd pas de temps et inaugure le dimanche 24 octobre 1909 son nouveau stade, à 3 heures de l’après-midi face aux Anglais des Old Westminster (Amateur Football Association). Un petit millier de spectateurs se déplacent et assistent à ce match historique, avec une victoire (3-1) des onze premiers audoniens qui foulent le premier terrain du Red Star à Saint-Ouen : Woolley, Delblat, Morillon, Gamblin, Lepareur, Veau, Grunig, Chal, Lotter, Verbrugge, Fenouillère.  Durant cette saison 1909-1910, les Marine et Blanc parviendront à se maintenir en 1ère série, malgré un mauvais début de saison.

© Collection archives Gilles Saillant

Crédit photo : Gilles Saillant