BAUER

La Métropole du Grand Paris vient de dévoiler les noms des trois projets finalistes pour le Stade Bauer.


Le projet de reconstruction du Stade Bauer devient chaque jour un peu plus concret. Ces dernières années, un long processus a permis d’aboutir sur cette avancée majeure.


PRÉCÉDENTES ÉTAPES

–  En 2011, grâce à l’installation d’une pelouse synthétique, tout un club se rassemble à Bauer. Familles, staff, éducateurs, joueurs, tous cohabitent désormais dans ce lieu mythique qui devient le poumon du Red Star.

– À partir de 2012, le club commence à défendre auprès des collectivités la nécessité d’un projet privé, seule solution à la pérennité du stade. Convaincu que les projets publics n’aboutiront pas.

–  En 2014, le club propose un modèle économique, permettant une viabilité, un équilibre, et un futur possible à Saint-Ouen.

– En 2015, le club retrouve son statut professionnel, permettant d’envisager le haut niveau dans la durée.

– En 2016, les instances renforcent les exigences concernant les stades habilités à recevoir des rencontres de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2. Les pelouses synthétiques sont prohibées à compter de la saison 2017-2018.

– En 2018, après 6 ans de travail et différents projets, des réunions, des tensions, des échecs et réussites, la situation a évolué. Un consensus politique concernant la nécessité de reconstruire Bauer est trouvé, sur un modèle privé. Le Stade Bauer intègre le projet d’Inventons la Métropole du Grand Paris. Et plusieurs candidatures sont déposées sur le Stade Bauer.

LES TROIS FINALISTES

Ce soir, une nouvelle étape a été franchie. La Métropole du Grand Paris organisait à Courbevoie une grande conférence de presse en présence de tous les candidats et de tous les porteurs de site. La direction du Red Star avait été conviée, et était présente.

Le Président de la Métropole du Grand Paris, M. Patrick OLLIER, accompagné des vice-présidents et des conseillers métropolitains ayant présidé les jurys, a annoncé le nom des projets finalistes pour chaque site d’Inventons la Métropole.

Le site du Stade Bauer a suscité de nombreuses candidatures et fait partie des sites qui ont trois finalistes.

Parmi toutes les candidatures déposées, trois candidatures ont donc été retenues pour le projet de reconstruction du Stade Bauer. Sur la base du sérieux et des références de l’équipe candidate mais aussi de la programmation et de l’esprit proposé pour le site.
Voici les trois candidats toujours en lice sans jugement de valeur ni hiérarchisation.

Le projet BAUER VILLAGE
porté par Picth Promotion.

 

Le projet RÉALITÉS-JULES RIMET : TOUS ENSEMBLE AVEC LE RED STAR ! 
porté par RÉALITÉS

 

Le projet UNIK
porté par GIDEC


PROCHAINES ÉTAPES

Une nouvelle phase du concours s’ouvre désormais pour les trois finalistes avec une période d’échange entre les candidats et les porteurs de site. Les projets définitifs seront remis fin mars 2019 à la MGP.

Les offres seront examinées puis sélectionnées sur le fondement des critères non hiérarchisés et non pondérés ci-dessous :

  • Le caractère innovant du projet : les innovations visées par le projet seront analysées au regard de la pertinence des choix d’innovation faits en fonction du contexte urbain dans lequel s’insère le projet, de la nature et des caractéristiques du site, de l’état de l’art et des pratiques développées en France et à l’étranger en la matière, et de l’apport de l’innovation pour satisfaire aux objectifs exposés.
  • La performance environnementale et l’adaptation au changement climatique.
  • La qualité urbaine et architecturale du projet.
  • Le montage juridique et financier : le jury appréciera la sécurité du montage juridique et la cohérence et viabilité du montage financier.
  • La qualité du programme.
  • Le prix de cession : le jury appréciera la validité du prix proposé au regard des prix du marché, des références données par la Direction de l’Immobilier de l’Etat, des prestations et garanties offertes et, bien entendu, de la nature et du contenu innovant du projet.

En mai 2019, le lauréat sera dévoilé.

Tableau de Guillaume Bresson