fbpx
#BAUER110ANS

Le Stade Bauer fête ses 110 ans !


Depuis 1909, le Red Star FC écrit sa légende à Saint-Ouen. Le club retracera durant toute la journée l'histoire de son stade mythique !

Le Stade Bauer fête aujourd’hui ses 110 ans ! Depuis 1909, le Red Star FC écrit sa légende à Saint-Ouen. Le club retracera durant toute la journée l’histoire de son stade mythique !

Le 24 octobre 1909, le Red Star joue le 1er match de son histoire à Saint-Ouen. Face aux Anglais d’Old Westminsters, l’Étoile Rouge gagne 3-1. Les 11 joueurs sont : Woolley, Delblat, Morillon, Gamblin, Lepareur, Veau, Grunig, Chal, Lotter, Verbrugge, Fenouillère.

Après la victoire face aux Anglais, le 1er club de la capitale ne perd pas de temps. En 1911 Saint-Ouen voit débarquer Eugène Maës et Pierre Chayriguès, prodige de 19 ans déjà international français et futur vainqueur des Coupe de France 1921/22/23 avec le Red Star.

 

1911 : À cette époque, la rue du Docteur Bauer s’appelle encore la rue de la Chapelle, et le quartier continue son industrialisation avec la construction d’usines d’outillage mécanique et de production d’automobiles. Le stade du Red Star ne porte pas de nom officiel.

1913 : Le Red Star accueille sur son terrain le traditionnel Tournoi de Pâques, qu’il remporte en battant l’Excelsior de Bruxelles (6-1), puis l’Ajax (2-0) et en finale West London. Malgré 2 prolongations les Anglais décident de laisser la victoire au Red Star.

1920 : Après la 1ère Guerre Mondiale, le football reprend ses droits. L’opération du grand stade est lancée. Les installations sont mises sur pied grâce à un capital de 300.000 francs : 3.000 actions de 100 francs réparties entre 183 actionnaires.

1922 : Alors que le Red Star a déjà remporté 2 Coupe de France en 1921 et 1922, et qu’il est en passe de décrocher sa 3ème consécutive, il agrandit son terrain avec la construction de deux tribunes qu’il inaugure en octobre face au Racing (victoire 2-1).

1922 : Le stade, moderne pour son époque, a été pensé de façon à éviter les envahissements de terrain : un profond fossé sépare alors les tribunes du terrain. Pour la première fois le terrain du Red Star porte un nom : Le Stade de Paris.

1935 : Le Stade de Paris se dote d’une tribune couverte en face de la tribune d’honneur. Le 10 février le terrain de la rue de la Chapelle accueille une foule considérable pour la réception de Sochaux : 23000 personnes un record qui ne sera jamais battu à Saint-Ouen.

1946 : Le Red Star fusionne avec les Sports Olympiques Audoniens et devient le Red Star Olympique Audonien. Le club de la désormais rue du Docteur Bauer (en hommage au médecin fusillé par les nazis) conserve son terrain qu’il partage avec le rugby et l’athlétisme.

1954 : Un premier système d’éclairage est inauguré lors d’un amical opposant le Stade de Reims aux Hongrois de Vasas Izzo. Mais il faut attendre les années 60 pour assister aux premières rencontres nocturnes du Red Star avec la construction des pylônes en dur.

1960 : Lors du dernier match de la saison, décisif pour la montée en D1, le stade est ainsi présenté par son directeur Pierre Curien : « Si le Red Star monte, des virages à 2 étages seront édifiés. » Après un nul 1-1 c’est Troyes qui accède à la D1.

1965 : Le Red Star qui a toujours l’ambition de retrouver la D1, voit son stade se doter de l’éclairage. En 1964, les pylônes sortent de terre et les projecteurs sont inaugurés en mars 1965. Une première nocturne est organisée face à Valenciennes qui évolue en D1.

 

1970 : C’est à cette période que le Stade de Paris va connaître plusieurs étapes dans son évolution. Jusqu’à la construction de La tribune nord en 75, une butte en terre accueille de très nombreux spectateurs. Le mur d’enceinte résiste encore quelques années.

 

1974 : Au début de la saison 1974-1975, qui voit le retour du Red Star en Division 1, le stade est rénové et une seconde vie est donnée aux sièges en étant repeints.

1974 : Le 1er décembre, le Red Star accueille l’OM. Une partie de la butte en terre derrière le but a déjà disparu et les spectateurs doivent se serrer contre un grillage les séparant du terrain. Un panneau annonce la construction de la tribune nord.

 

1980 : Le stade bénéficie encore d’une cour intérieure, protégée de la rue par son légendaire mur d’enceinte, qui sera abattu l’année suivante. En photo, l’international Patrice Lecornu (à gauche) avait rendu visite à Gérard Laurent, secrétaire de son club formateur.

1999 : Les tribunes du Stade Bauer n’ont pas résisté à la tempête du siècle. Un spectacle de désolation, en particulier la tribune la plus récente (1976), une grande partie de la toiture n’a pas résisté. Les deux autres tribunes ont également souffert.

2015 & 2018 : Le Red Star FC remporte à deux reprises le championnat de France de National dans son illustre Stade Bauer.

Aujourd’hui 110 ans après son premier match à Bauer, le Red Star évolue toujours dans son stade mythique. Le club et les différents acteurs du dossier mettent tout en œuvre pour que l’histoire du Red puisse perdurer dans son enceinte.