fbpx
C’EST REPARTI

Avant-match : Toulon / Red Star


Troisièmes du classement, à une longueur seulement du deuxième et du leader, les Audoniens se déplacent ce soir à Toulon, lanterne rouge du National. Pour la première rencontre de championnat de l'année, qui marque le début des matches retour, le Red Star tentera d'entretenir sa bonne dynamique.

Sans victoire, à domicile comme à l’extérieur

Pour son premier exercice en National depuis 2005, le club du Var a connu une première partie de saison compliquée, avec neuf nuls, huit défaites et aucune victoire. Si les Toulonnais ont débuté le championnat avec quatre nuls de rang, les hommes de Victor Zvunka (depuis octobre 2019 suite au départ de Fabien Pujo) ont ensuite connu cinq défaites en sept rencontres et sont relégables depuis la sixième journée. Malchanceuse, la formation toulonnaise a pourtant cru à sa première victoire lors de la rencontre face à Bastia-Borgo, en novembre dernier. Après avoir ouvert le score et mené 2-0 à la pause, Toulon a vu les Corses revenir et égaliser peu après l’heure de jeu (2-2). Depuis, le Sporting a été muet à trois reprises en cinq rencontres mais est parvenu à ouvrir le score lors de son dernier match à domicile, face à Lyon-Duchère, avant de se faire égaliser en toute fin de jeu (1-1). Mais prudence, le Red Star avait fait match nul (1-1) lors du match aller à Bauer.

Toujours plus haut

Fort de sept victoires sur les huit derniers matches de championnat, et douze victoires en treize matches en comptant la coupe, le Red Star n’a trébuché qu’une fois lors de ses quatre derniers déplacements et a, depuis le début de la saison, remporté la moitié de ses matches à l’extérieur (quatre sur huit). Mieux, le club de Saint-Ouen a achevé 2019 après avoir vaincu Béziers sur sa propre pelouse 3-1 à l’occasion de son dernier déplacement, après avoir renversé la vapeur. À un point seulement de Pau deuxième, et du leader Dunkerque, l’Étoile Rouge va tenter de continuer sur sa bonne dynamique.

LES GROUPES :

Red Star : David Oberhauser, Paul Charruau – Jérémy Labor, Hamadou Karamoko, Formose Mendy, Yanis Hamache, Edson Seidou – Loïc Goujon, Loïc Puyo, Emmanuel Bourgaud, Djiman Koukou, Mehdi Chahiri, Jimmy Roye – Moussa Sao, Nicolas Verdier, Bachibou Koïta

absents : Yann Mvita, Matias Ferreira, Matthieu Fontaine, Diego Michel, Mohamed Chemlal, Sekou Baradji, Ismael Camara, Kevin Nzuzi Mata (choix), (suspendu) Jeffry Kikanda, William Avognan, Said Arab (soins), Ousmane Sidibé (non qualifié).

Toulon : non communiqué

Crédit photo : @adrien_b.d