COUPE DE FRANCE 1921

Il y a 100 ans le Red Star remportait sa première Coupe de France. Redstar.fr revient sur ce premier sacre.


Aujourd'hui place aux trois premiers matchs du Red Star dans cette compétition.

2e tour de Coupe de France à St-Ouen : Red Star – FC Mohon 7-0

Le Red Star est à l’époque le champion de Paris. Un championnat régional crée par la Ligue de Paris. Le 3 octobre 1920 à 14h30, le Red Star Club reçoit à Saint-Ouen le FC Mohon pour le 2ème tour de la Coupe de France ! Une époque dorée puisque l’Étoile Rouge est alors considérée comme le meilleur club de France. Une réputation qu’il faut tenir face au modeste FC Mohon pour son entrée en lice dans la compétition.
L’Étoile Rouge va alors faire le match parfait et s’impose 7-0 face à Mohon, ce qui permet au club Audonien de se qualifier pour le tour suivant. Durant ce match, le grand talent français de l’époque Paul Nicolas va inscrire quatre buts et le tchéque, Rehac trois. Une belle entrée en matière donc, pour Gamblin et ses coéquipiers.

1/32e à Vitry : Red Star-Lutetia SC 6-0

Le 7 novembre 1920, le Red Star Club se déplace pour le compte du 32ème de finale de Coupe de France à Vitry pour y affronter un club Parisien : le Lutetia SC.
Comme lors du tour précédent, les joueurs de l’Etoile Rouge se baladent et vont remporter cette rencontre 6-0. Treize buts en deux matchs pour le Red. Des stats qui commencent à dessiner un parcours de champion.

1/16e à St-Brieuc : Stade Briochin-Red Star 1-3

LES EQUIPES :
Red Star : Mégras – Meyer, Gamblin – Thédié, Decker, Bonnardel – Bourdin, Naudin, Nicolas, Rehac, Clavel.
Stade Briochin : Mesléard – Mahéo, Hanriot – Henry, Rossignol, Le Vilain – Michel – Rossignol, Bothorel, Moulin, Barzic.

Le 5 décembre 1920, le Red se déplace à Saint-Brieuc pour y affronter le Stade Briochin. À ce niveau de la compétition, il reste “plus que” 32 équipes encore en lice pour s’adjuger la coupe.
C’est dans un froid glacial que le Red Star se présente au Stade Briochin encouragé par des milliers de spectateurs. Des conditions climatiques tellement rudes qu’elles auront un impact sur la partie, empêchant aux vingt-deux joueurs de développer un beau football.
Malgré ce vent glacial, le Red Star se montre le plus fort et file vers la victoire grâce à des buts de Naudin, Meyer et Decker.

Malgré les trois buts d’avance, les locaux ne lâchent pas et parviennent à réduire la marque. Les spectateurs présents ce jour-là reconnaissent la supériorité de l’équipe de Saint-Ouen qui se défait pourtant d’un adversaire coriace. Après trois matchs, le Red Star a marqué 16 buts pour un seul encaissé. Un bilan qui place l’Étoile Rouge comme favorite pour cette édition.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de l’épopée légendaire de Gamblin et sa troupe.

Collection personnelle de Gilles Saillant



Voir les autres articles