LEGACY LYON GUY GARRIGUES

Avant de défier l’Olympique Lyonnais en 8ème de finale de la Coupe de France redstar.fr s’intéresse aux grands noms passés par les deux clubs. Le troisième épisode est consacré à Guy Garrigues.


Véritable taulier du Red Star dans les années 70’, Guy Garrigues a marqué à la fois l’histoire de l’Étoile Rouge et de l’OL. Portrait du dernier capitaine de l’Étoile Rouge en D1.

L’histoire d’amour entre le Red et Guy Garrigues commence avec l’invraisemblable fusion entre Toulouse et le club de Saint-Ouen. Joueur stagiaire au Téfécé, le tout jeune Garrigues débarque à l’Étoile Rouge en 1967 à l’âge de 19 ans.

Un changement de climat qui aurait pu déstabiliser le jeune homme mais Garrigues est de la trempe des plus grands. Ce départ il le voit comme un défi et s’acclimate très vite au club et à la ville “Saint-Ouen c’est une ambiance particulière, dès que nous sortions des vestiaires, nous étions directement confrontés avec nos supporters et ça s’est toujours très bien passé, je n’ai eu aucun mal à m’adapter au club et à la ville”.

Arrivé comme un ailier, Guy Garrigues voit l’évolution du poste de latéral comme une opportunité et décide de reculer d’un cran sur le terrain. “À ce moment là, on commençait en France à évoquer le rôle des arrières latéraux en Europe et on citait en exemple les Britanniques. Malgré mon tempérament d’attaquant, j’ai été conquis par ce nouveau rôle, ces nouvelles responsabilités”.

Un changement de poste salutaire puisque, il sera considéré à l’époque comme l’un des meilleurs spécialistes du championnat. Guy est un habitué des changements de poste puisqu’il jouera deux matchs de D1 comme gardien de but ! Le premier au Red Star face à Strasbourg où il remplace Laudu à la mi-temps et un deuxième match à l’OL. Son bilan individuel est excellent puisqu’en deux matchs, Guy réalise deux clean-sheets. Aussi habile avec les pieds qu’avec les mains !

Sous la houlette de José Farias, Garrigues s’épanouit en jouant un football offensif et complexe. “Je n’ai jamais rencontré un entraîneur comme José avec lequel je n’ai pas besoin de parler pour m’en­tendre, il respire le football. L’Argentin est comme moi, fait dans le même moule : c’est un passionné.” Malheureusement, le Red Star connait un manque de réussite en 72/73 et malgré un jeu salué par les spécialistes, les audoniens descendent en D2.

Une descente qui aurait pu précipiter la fin de l’aventure à l’Étoile Rouge pour le latéral mais Guy Garrigues est un capitaine, un vrai. Il n’abandonne pas son navire. Parce qu’il se sent bien au Red Star, le latéral décide de rester à Saint-Ouen malgré les appels du pied de clubs prestigieux comme le FC Nantes ou encore l’OM. “À l’époque une dizaine de clubs me voulaient. Le président du Red Star m’a demandé si je voulais rester, j’ai dit oui”

Une fidélité qui sera récompensée ! À ses côtés, Guy Garrigues peut compter sur Nestor Combin, autre joueur légendaire du Red Star et de l’OL, et une équipe soudée. L’Étoile Rouge réalise une très belle saison et remonte en D1 ! La saison suivante sera moins glorieuse et sera la dernière de Garrigues avec le maillot du Red Star mais aussi la dernière de l’histoire du club en première division.

Le latéral ira s’épanouir du côté de Lyon où il disputera quatre saisons avant de prendre sa retraite. Guy Garrigues c’est 253 matchs sous le maillot de l’Étoile Rouge, un comportement exemplaire et un leadership digne des plus grands capitaine. Un joueur que le Stade Bauer a su apprécier et qui nous enchante toujours 40 ans plus tard !



Voir les autres articles