Les Red Star / LOSC

La longue histoire des confrontations entre le Red Star et Lille


Leur glorieux passé a souvent conduit le Red Star et Lille à s’affronter dans des rencontres au sommet. Des parties souvent spectaculaires et décisives que l’Histoire n’a pas oubliées. A l’occasion des retrouvailles entre deux clubs qui se partagent à part égale dix Coupes de France, Redstarfc93.fr vous offre un condensé de ces matches entre Audoniens et Nordistes.

26 mai 1946 : une finale pour commencer
Deux ans après que la fusion de l’Olympique Lillois et du Sporting Club Fivois ait donné naissance au LOSC,  le club du Nord se retrouve en finale de la Coupe de France. Un match que les Loscistes abordent en favoris et en champions, face à un Red Star qui s’est hissé en finale de l’épreuve à force d’abnégation et de courage, à l’image de sa demi-finale arrachée 3-2 contre le Stade Français.  Néanmoins son expérience dans cette compétition, et son invincibilité en finale de coupe (cinq jouées, cinq remportées) plaide en la faveur du club audonien. Au coup d’envoi, la rencontre paraît donc équilibrée. Au bout de vingt-cinq minutes pourtant, le LOSC mène déjà 2-0 grâce à Tempowski et Bihel. Il faut attendre le retour des vestiaires pour que Moulet ne réduise le score pour le Red en reprenant une reprise d’Aston mal repoussé par Hatz (2-1, 47e). L’espoir ne dure pas, Vandooren redonnant aux Lillois un avantage conséquent dans la foulée (3-1, 51e). Leduc aura beau relancer le match sur corner (3-2, 69e), il n’empêchera ni le doublé de Vandooren (4-2, 85e) ni la défaite des Vert et Blanc. La première à ce stade de la compétition…

17 avril 1966 : jeu, set et match !
Quand le Red accueille Lille, il est déjà quasiment condamné. Mais, pour ces derniers jours dans l’élite, il a à cœur d’être digne. Avec seulement quatre victoires au compteur, les supporters audoniens ont vécu une saison difficile sans jamais lâcher leur équipe. C’est que “le Red Star pratique un football plaisant et offensif, ne ferme jamais le jeu, mais rarement il parait en mesure de lutter à armes égales avec  ses rivaux” (Red Star, Histoire d’un siècle)*. Le LOSC bataille aussi pour ne pas descendre et vient à Bauer pour prendre des points. Mais les nordistes tombent sur des Vert et Blanc vexés des claques encaissés à domicile (défaites 3-0 contre Nantes, et 5-1 contre le Stade Français). D’une efficacité redoutable, les attaquants du Red concrétisent toutes leurs occasions grâce à Angel Jarra (19e, 54e), et Roger Moy (21e, 41e) ; ils offrent même à leur public un feu d’artifice final par Michel Oriot (88e) et Roger Moy (89e) qui signe ainsi un triplé, pour une victoire retentissante 6-4 !

11 février 1978 : la victoire de l’espoir
Fin 1977, le club est mis en liquidation judiciaire, les dirigeants doivent trouver un million de francs pour finir la saison. Les joueurs jouent sans être payés en décembre et janvier ; ils hésitent même à disputer le match décisif qui doit les opposer au leader losciste à Bauer. Après moult tergiversations, ils décident finalement de se présenter sur la pelouse pour ce sommet de la D2. La place de premier est en jeu… L’entraîneur Roger Lemerre aligne son équipe-type (Vaast – Col, Madronnet, Dubois, Bras – Amorfini, Eo, Jacobczack – Lecornu, Kern, Colney). C’est le numéro 10, Roman Jacobczack qui inscrit le seul but de la partie sur un pénalty plein de sang-froid (1-0). Victoire fondamentale qui offre la première place au Red. En fin de saison pourtant, le groupement des clubs professionnels (ancêtre de la LFP) décide, malgré tous les efforts consentis, d’exclure le club qui renaîtra sous le nom d’AS Red Star … en DH.

3 octobre 1998 : une dernière en D2
Dernière saison en date des Audoniens en seconde division. Le club, exilé à Marville, est orphelin de son stade. Début octobre, c’est un candidat déclaré à la montée qui se présente à La Courneuve : le LOSC. Pour ce match de gala, le Red semble tendu manquant un pénalty par Crucet, et n’arrive pas à entrer dans son match. Un doublé de Valois permet aux nordistes de mener 2-0 à la pause.  En seconde mi-temps, le LOSC inscrit un troisième but, le Red ne reviendra pas malgré le doublé de Samuel Michel (2-3). Cette année là, le Red termine avant-dernier du championnat alors que le Lille échoue de peu dans son objectif d’accession (4e)…

Red Star/ LOSC en chiffres : avantage aux Audoniens!
En championnat : 10 victoires pour le Red, 7 matches nuls, 5 victoires pour Lille
En coupe de France : 2 victoires pour Lille
41 buts pour le Red Star ; 34 buts pour le LOSC

François-Xavier Valentin

* Red Star, Histoire d’un siècle de Pierre Laporte et Gilles Saillant, à découvrir ou redécouvrir sur la boutique officielle !