fbpx
Première à l’extérieur

Avant-match : Vannes - Red Star

Après avoir fait match nul (0-0) à domicile face à Strasbourg en ouverture du championnat, le Red Star se déplace au Stade de la Rabine pour affronter Vannes. Défaits pour leur premier match à Colomiers (3-1), les Bretons voudront réagir devant leur public. Les Audoniens eux veulent confirmer les bonnes sensations entrevues face au Racing. Présentation.

Les enjeux de la rencontre
Confirmer. Même si la victoire n’était pas au bout lors de la première journée face à Strasbourg (0-0), les joueurs de Laurent Fournier ont affiché une belle solidarité. Disciplinés et organisés défensivement, les Audoniens ont montré un visage prometteur pour la suite. Comme lors des matches amicaux, l’état d’esprit a été exemplaire, ce que souligne Laurent Fournier : "Il faut continuer avec le même état d’esprit affiché contre Strasbourg. Maintenant face à Vannes, ça sera un match difficile. Si on passe sans encombre ce déplacement, on pourra alors lancer pleinement notre saison face au PFC". Les Audoniens veulent effacer un dernier exercice vierge de victoire à l’extérieur. Pour cette deuxième journée, l’entraîneur Laurent Fournier pourra compter sur le retour de l’attaquant Kévin Lefaix, qui a purgé son match de suspension, mais devra faire sans Pierrick Cros (légère blessure à la cuisse).
 
L’adversaire
Le Vannes Olympique Club (VOC) est un club jeune. Créé en 1998 à la suite de la fusion du Véloce Vannetais et du FC Vannes, cinq ans plus tard, le club monte en National à l’issue de l’exercice 2004-2005. En trois ans le VOC progresse. Et vite. Dès la saison 2007-2008 il accède au monde professionnel en découvrant la Ligue 2. Cette première saison dans l’anti-chambre de l’élite en 2008-2009 est une véritable réussite pour le club breton. Après avoir assuré son maintien dès la vingt-neuvième journée face à Montpellier, le VOC se hisse jusqu’en finale de la Coupe de la Ligue après avoir éliminé successivement  Dijon, Amiens, Valenciennes, Auxerre, Metz et Nice. Mais la dernière marche est trop haute. Opposés aux Girondins de Bordeaux de Laurent Blanc (futurs champions de France 2009), les Vannetais s’inclinent (4-0). Qu’importe le résultat, ce parcours historique est une véritable récompense. En 2011, le club est relégué en National malgré ses quarante-quatre points, un record pour une descente de Ligue 2 à National. Lors du dernier exercice, le VOC a terminé à la dixième place avec cinquante et un points. Pour la première journée du championnat vendredi 9 août, Vannes s’est incliné (3-1) sur la pelouse du promu, Colomiers.
 
La confrontation marquante : vendredi 18 mai 2012
Vendredi 18 mai 2012, le Red Star accueille Vannes pour le compte de la trente-septième journée du championnat 2011-2012. La semaine précédent la rencontre, l’Etoile Rouge a acquis son maintien au Poiré-sur-Vie grâce à une victoire par deux buts à zéro, soit deux journées avant le terme de la saison. Les Audoniens reçoivent Vannes, qui joue encore la montée en Ligue 2. Libérés et sans pression, les joueurs de Vincent Doukantie sont déchaînés. En deuxième mi-temps, le meneur de jeu Beziouen ouvre le score (56ème) d’une frappe dans la lucarne. Cinq minutes plus tard, Sabin, ancien Vannetais, ajuste parfaitement son lob pour doubler la mise et permettre à son équipe de s’imposer (2-0). Et priver les Bretons d’une remontée en Ligue 2. Le Red Star termine l’exercice à la onzième place avec cinquante points et Vannes au quatrième rang avec  soixante-deux points.
 
Le chiffre : 0
Le Red Star et Vannes se sont découverts récemment. Les deux équipes s’affrontent depuis la saison 2011-2012 en National. Sur les quatre précédentes confrontations, aucune équipe ne s’est imposée à l’extérieur (succès de Vannes sur sa pelouse le 21 décembre 2011 (4-0) et victoire du Red Star à Bauer le 18 mai 2012 (2-0). La saison dernière, Audoniens et Vannetais se sont séparés sur deux matches nuls…zéro à zéro ! Autrement dit, aucune équipe n’a inscrit de but chez son adversaire. Le football a cela de magique qu'il permet de contredire les statistiques !

Loïc Revol
Crédit Photo : Federico Pestellini/Panoramic