fbpx
Faites nous encore vibrer !

Avant-match : Red Star – Le Poiré-sur-Vie

Le Red Star a des ressources et procure des émotions fortes à ses supporters. Après être une fois encore revenu à la marque à Bourg-Péronnas (1-1), les Audoniens retrouvent Bauer face au Poiré-sur-Vie.

Les enjeux de la rencontre
Une rencontre se termine, uniquement, au coup de sifflet final de l’arbitre. Un concept que les joueurs de Sébastien Robert ont su mettre en œuvre et appliquer depuis le début de l’année 2014. Car les Vert et Blanc se sont faits maîtres dans l’art de retourner les situations les plus compromises. Une aventure qui a débuté avec la réception de Luçon le 7 février dernier. Menés au score pendant plus d’une heure, les Audoniens sont revenus à la marque dans les arrêts de jeu par Geoffray Durbant. Le deuxième acte face à Luzenac est tout autant incroyable. À la pause, les partenaires de Samuel Allegro sont logiquement menés 1-0 par les Ariégeois. La deuxième période est un chef d’œuvre : survoltés, les joueurs de l’Étoile Rouge renversent le leader et finissent par s’imposer 4-2 ! Le troisième volet face à Carquefou est le copié-collé du match de Luçon. Or cette fois, Gaëtan Laborde endosse le rôle de sauveur en fin de match. Le dernier retournement est encore dans toutes les mémoires. Orléans ouvre le score à moins de quinze minutes de la fin du match. Mais les Redstarmen ont une force de caractère incroyable. Face à la meilleure défense du championnat, qui avait encaissé seulement dix buts en vingt-cinq matches, Alexis Lafon parvient à égaliser avant que Gaëtan Laborde, d’un ciseau retourné, n'offre la victoire. Les émotions sont fortes et intenses. Car c’est ce Red Star que l’on aime. Ce Red Star qui ne lâche rien. Ce Red Star qui affiche un cœur, une détermination et d’incroyables ressources mentales. Bauer en vibre encore, mais surtout, Bauer en redemande. Et Bauer sera derrière ses joueurs pour les faire vibrer, encore.

L’adversaire
Le Poiré-sur-Vie a su se relever. A l’instar du Red Star, le club vendéen a également connu un début de saison compliqué : douze matches sans victoire. La suite est spectaculaire : sept matches sans défaite dont six victoires ! Les Genôts sont depuis sortis de la zone rouge et occupent la treizième position avec trente-deux points, tout en conservant leur identité de jeu. Les joueurs d’Oswald Tanchot pourront s’appuyer sur leur meilleur attaquant, Hervé Bazile (huit réalisations) et auteur de l’ouverture du score au match à l’aller (1-2). À vingt-quatre ans, l’avant-centre a déjà amélioré son total de la saison dernière d’une unité. Lors de la précédente journée, l’attaquant genôt a délivré les siens d’une sublime frappe du pied gauche en toute fin de match face à Colomiers (2-1).

La confrontation marquante : vendredi 8 novembre 2013
Audoniens et Genôts ont fait connaissance en 2011 après la remontée ou la montée des deux clubs. Depuis cinq confrontations entre les deux clubs et un léger avantage pour l’Étoile Rouge : trois victoires à deux. Un des succès les plus marquants restent le match aller de cette saison 2013-2014. À l’Idonnière, les joueurs de Sébastien Robert mettent fin à vingt-quatre matches à l’extérieur sans succès, soit dix-huit mois de disette. Pourtant, les Vendéens prennent le meilleur départ. Bazile, l’avant-centre, ouvre le score dès la treizième minute (1-0). Le Red Star est sonné. Mais comme souvent cette saison, les Audoniens ont des ressources. En capitaine modèle, Samuel Allegro sonne la révolte et permet à son équipe de revenir au score à l’heure de jeu (1-1) d’une tête rageuse. Cette même rage qui permet à Kévin Lefaix, dans les arrêts de jeu, d’arracher la victoire, grâce également à une tête (1-2, 92e). Les Vert et Blanc décrochaient également leur deuxième succès de la saison et sortaient de la zone rouge.

Le chiffre : 8
Avant le coup d’envoi, huit points séparent les deux formations : quarante points pour le Red Star et trente-deux pour Le Poiré-sur-Vie. Huit, c’est également le nombre de buts inscrits par un attaquant de chaque équipe : Hervé Bazile pour les Genôts et Kévin Lefaix pour les Audoniens.

Loïc Revol
Crédit photo : Panoramic