PASS CULTURE

Les jeunes du Red Star Lab testent le pass Culture


Lundi dernier, les jeunes licenciés du Red Star Lab ont pu, avec l'aide du Ministère de la Culture, activer leur pass Culture. Cette application donne accès aux jeunes à la richesse artistique et à la diversité culturelle, depuis leur mobile.

Lauryn, Niakale, Oumou, Semy et Oumar, tous licenciés au Red Star, ont eu l’occasion lundi d’activer leur pass Culture et ainsi devenir les premiers utilisateurs de l’application du département de la Seine Saint-Denis. Le département francilien est, avec le Bas-Rhin, l’Hérault, la Guyane et le Finistère, l’un des endroits clés du test de l’application. Puisque Red Star rime avec savoir, le Ministère de la Culture s’est tout naturellement tourné vers les jeunes du Red Star Lab dans le but de tester l’application, accompagnés de Christelle Quillévéré, la Responsable du Red Star Lab. Comment le pass Culture fonctionne-t-il ? Une fois son compte créé, chaque jeune dispose d’un montant de 500€ virtuels qu’il peut dépenser en choisissant les thèmes, ateliers et spectacles proposés.

Florent Facq et Clémence Chalopet, respectivement responsables du développement et du déploiement de l’application, se sont rendus lundi soir au stade Bauer pour aider les cinq jeunes footballeurs à activer leur compte, créé avec eux il y a quelques mois. “Lorsque Christelle est venue nous parler du concept, ça nous a tout de suite intéressé“, rembobine Semy. “On était curieux de savoir comment on pouvait développer sa culture via une application.” Le compte activé, chacun a pu découvrir les nombreuses propositions de l’appli : “Il y en a énormément“, commente Lauryn. “Quand on arrive sur la homepage, il y a une multitude d’ateliers ou de spectacles à des prix différents qui s’offrent à nous. Les prix varient de 8€ à 10€ donc on peut se permettre de dépenser.” Curieux et enthousiastes, chacun semble avoir trouvé sa première proposition : “Parmi tout ce qui est proposé, j’ai remarqué un module qui permet d’écouter des styles musicaux pointus”, raconte Oumar. “Il est possible que je mette un peu de cet argent là-dedans.”

Musique, spectacle, cinéma, histoire… Il y en a pour tous les goûts, comme Lauryn le montre : “J’ai sauté sur une offre qui a vraiment l’air intéressante. Ce sont vingt épisodes de trois minutes qui racontent les 24h de Mai 68 !

Crédit photo : redstar.fr