fbpx
PERFORMANCE RED STAR X AC ARLES

Le Red Star Lab dans le programme officiel des Rencontres de la Photographie d’Arles, sous la direction de Mohamed Bourouissa.


Cet été, le Red Star Lab, l’artiste Mohamed Bourouissa, le label POP et le club d’Arles unissent leurs forces pour composer un tryptique culturel qui mêle art, foot et environnement. En point d’orgue, une performance inédite en ouverture des Rencontres d'Arles, associant football, musique et la danse. Coup d’envoi mercredi 3 juillet à 19h30 au Stade Van Gogh !

Les retrouvailles entre le Lab et L’ACA ont été aussi particulièrement chaleureuses, à l’image de la température locale.
Pendant trois jours, les jeunes des deux clubs vont avoir l’occasion de travailler ensemble, encadrés par Mohamed Bourouissa afin de continuer et achever le travail entamé en avril dernier.
Six filles et quatre garçons de l’Étoile Rouge étaient descendus le week-end de Pâques pour vivre et réaliser un atelier inédit Foot x Art x Recycling. Tous étaient reçus et logés dans les familles des joueurs licenciés de l’ACA.

Cet échange régional et culturel avait pour ambition de créer un ensemble d’objets à partir de matériaux recyclés, en vue d’une performance artistique pendant les Rencontres d’Arles.

D’ici à mercredi, les jeunes Audoniens et Arlésiens se retrouvent donc pour répéter et finaliser ce projet exceptionnel, avant sa présentation unique mercredi à 20h30 au Stade Van Gogh.

Lors de cette soirée, les jeunes joueront un match comme jamais vu auparavant.
Les joueurs performeront dans des équipes mixtes, avec des règles qui renouvellent les codes du foot, sur une musique composée pour l’occasion. Cette présentation, exigeante qui demande coordination et concentration sera composée de 3×15 minutes et dirigée par un arbitre déguisé en lion. La mi-temps fera office d’entracte.

POP, l’atelier qui a reçu les jeunes est une nouvelle plateforme ouverte au public qui veut être un lieu où l’on valorise les déchets, accueille des ateliers de fablab, programme des manifestations culturelles.

Depuis 2012, Mohamed Bourouissa développe une pratique de la photographie plasticienne mais aussi du dessin et de la video qu’il lance profondément dans la réalité sociale. Oeuvrant autour de représentations d’un unviers urbain contemporain, l’artiste s’intéresse à des espaces géographiques et sociétaux habituellement figurés par l’intérmédiaire de poncifs : banlieues (Périphérique, 2005-2008), la prison (Temps mort, 2009), la télévision (la série Ecran, 2007).