LES GRANDS NOMS



Abdoulaye MEÏTE

Figure marquante de la formation audonienne des années 1990, Meïte se fait les dents en D2 en 1998/99 puis en National en 1999/2000 sous les couleurs du Red Star. Défenseur physique et rigoureux, Meïte est rapidement convoité par des clubs de l’élite, et signe finalement à Marseille en 2000. Il s’y impose progressivement, participant même à la finale de la Coupe UEFA face à Valence en 2004. En 2006, il quitte la Côte d’Azur, pour s’installer en Angleterre, à Bolton Wanderers avant de rejoindre West Bronwich Albion en 2008.




Alexandre SCOPELLI

International argentin durant la Coupe du Monde 1930, Scopelli remporte la Copa America en 1937. Il rejoint le Red Star en 1938/39 et remporte le championnat de deuxième division. Il part ensuite à Belenenses puis au Benfica Lisbonne avant de rentrer finir sa carrière en Amérique du Sud.




Alexis THEPOT

Successeur de la légende Pierre Chayriguès dans les buts du Red Star, il fut l’un des grands gardiens du football français d’avant la seconde guerre mondiale. Il participe notamment à la coupe du Monde 1930 avec l’équipe de France, au cours de laquelle il est porté en triomphe par des supporters argentins à la suite d’une performance remarquable.




Alfred ASTON

Le "feu follet" ! Alfred Aston est l'un des meilleurs ailiers de l'histoire de football français. Il signe au Red Star en 1932 et y reste 6 saisons consécutives où il régale le public de ses dribbles imprévisibles. Après un passage au RC Paris, il revient pour la saison 1941-1942, année où il brandit la Coupe de France. Auprès d’André Simony, sur le front de l’attaque audonienne, il ne cesse de déstabiliser les défenses. Il fait également les beaux jours de l’Equipe de France : de 1934 à 1946, il dispute 31 matchs et inscrit 5 buts.




André SIMONYI

Attaquant d’origine hongroise, il remporte avec le Red Star la Coupe de France 1942, puis en est finaliste en 1946. Attaquant disposant d’une frappe de balle terrible, sa brillante carrière lui ouvre les portes de l’Equipe de France à 4 reprises entre 1942 et 1945. Une frappe de balle qu’il a gardé pour donner le coup d’envoi du 1000e match du Red Star, en 1993.




Armand PENVERNE

Milieu de terrain, il est l’un des hommes forts de l’équipe de France dans les années 1950 (39 sélections, 2 buts) et participe activement à la troisième place obtenue à la Coupe du Monde 1958. Il évolue au Red Star, alors en D2, lors de la saison 1959/60 et achève sa carrière à Limoges deux ans plus tard.




Augustin CHANTREL

Vainqueur de la Coupe de France en 1928, « Tintin » joue au Red Star de 1925 à 1929 puis de 1934 à 1939. Ce milieu de terrain participe à la Coupe du Monde 1930 au cours de laquelle il supplée… son gardien blessé à une époque où les remplacements n’étaient pas autorisés !




Carlos MONIN

International paraguayen, arrière droit « rugueux » comme les supporters les aiment, il effectue une grande partie de sa carrière au Red Star. Il rejoint le club en 1967, lors de la fusion du TFC et du club audonien. Ses duels avec le Marseillais Josip Skoblar restent dans les mémoires. A la fin de sa carrière « pro », il entame ensuite une carrière de coach à la tête de l’équipe réserve du RSFC avant d’être le premier entraîneur-joueur de l’AS Red Star en 1978. Retrouvez son portrait.




Charles ITANDJE

Issu du centre de formation du Red Star, il connaît le CFA2 en 1999/2000 puis le National en 2000/01 avec le club audonien. Gardien costaud, très à l’aise dans le jeu aérien, il est transféré au RC Lens en 2001 et s’impose en Ligue 1 dès l’année suivante. Ses remarquables prestations dans le Nord lui permettent d’être sélectionné en Equipe de France Espoirs et de partir pour Liverpool durant l’été 2007.




Christian LAUDU

Héritier de Chayriguès et de Darui, Christian Laudu perpétue une tradition audonienne, celle des gardiens d’exception. Le public audonien, connaisseur, ne s’y trompe pas et adule ce gardien spectaculaire et efficace dans les années 70. Spécialiste des tirs au but, aussi bien pour les arrêter que pour les marquer, il fera le bonheur du Red Star durant 6 ans.




Claude CHAZOTTES

Arrivé en 1976,il est un joueur incontournable à la charnière des années 80. Après des passages au Stade Français, à Sochaux, Nice, Sedan, au Paris FC, avoir été International Amateur et Olympique, ce défenseur polyvalent a incarné l'esprit RedStar en étant présent dans les moments difficile en participant grandement,de 1978 à 1982, à la renaissance du club. Il est aujourd'hui Président de l' "Amicale RedStar 2000" (Association des Anciens joueurs de Saint-Ouen).




Emilien DEVIC

 Cet attaquant international porte les couleurs audoniennes lors de la saison 1913/14. Il évoluera également au RC France et au CASG, le club de la Société Générale. Sélectionné neuf fois entre 1911 et 1921, il a notamment marqué l’unique but français face à l’Italie le 20 février 1921 (1-2).




Eugène MAES

Il fut le premier véritable buteur français. Ce jeune prodige fait le bonheur du Red Star entre 1910 et 1914. Surnommé « Tête d’or » en raison de son redoutable jeu aérien, il conquiert également l’Equipe de France et signe notamment un triplé face à l’Italie en mars 1912 ainsi qu’un quintuplé devant le Luxembourg l’année suivante. Blessé lors de la Grande Guerre, il doit mettre un terme prématurément à une carrière qui promettait d’être brillante. Retrouvez son portrait.




François HUGUES

Défenseur infatigable, au jeu de tête excellent, il passe la grande majorité de sa carrière au Red Star avec lequel il remporte les Coupes de France 1921 et 1923. Son court passage à Rennes en 1922 le vit perdre la finale de la Coupe face au…Red Star. Entre 1919 et 1927, il dispute 24 rencontres avec l’équipe de France, et marque un but.




Georges MEURIS

Sélectionné une fois en équipe de France en 1937, il joue au Red Star de 1936 à 1942, et prend une part prépondérante dans la victoire en Coupe de France de 1942. Sa riche carrière l’emmène également à Lille, à Montpellier, à Valenciennes et à Angers, où il met un terme à sa vie de footballeur.




Guillermo STABILE

Pourvu d’une adresse redoutable, il est le meilleur buteur de la Coupe du Monde 1930. Surnommé « El flitrador » pour sa capacité à dribbler et à feinter l’adversaire, il arrive au Red Star en 1936 et devient l’un des cadres de l’équipe qui remporte le championnat de deuxième division en 1939. Il commence alors une carrière d’entraîneur, qui le vit notamment prendre les rênes de la sélection argentine durant près de vingt ans. Retrouvez son portrait.




Helenio HERRERA

Ce rigoureux défenseur argentin est l’un des principaux artisans de la victoire du Red Star lors de la Coupe de France 1942. A la fin de sa carrière de joueur, il débute une formidable carrière d’entraîneur qui l’amène à l’Atletico Madrid, au FC Barcelone, à l’Inter Milan ou encore à l’AS Rome et lui permet de gagner de prestigieux trophées.Retrouvez son portrait.




Henri ROESSLER

International français (2 sélections), il évolue au Red Star de 1940 à 1942, remporte le championnat de France zone Nord en 1941 et la Coupe de France en 1942. Défenseur ou milieu, il évolue dans de nombreux clubs français tels que Le Havre, Troyes, Strasbourg, Troyes ou Reims. Il entame ensuite une brillante carrière d’entraîneur, au Stade de Reims notamment.




Jacques MAIRESSE

Arrière du Red Star de 1932 à 1935, il remporte le championnat de deuxième division avec le Red Star en 1934. Sélectionné six fois en équipe de France, il est ensuite mobilisé au début de la guerre et meurt en prisonnier en 1940. Retrouvez son portrait.




Jacques SIMON

Distributeur hors pair, technicien en or, Jacques Simon est un joueur incontournable au milieu des années 60. Champion de France, deux années consécutives avec les canaris en 1964-1965 et 1965-1966 et finaliste de la Coupe de France avec Bordeaux en 1969, il signe au Red Star en 1970. Il sera rejoint par son compère Philippe Gondet en 1971, reconstituant ainsi, pour le plus grand plaisir des supporters audoniens, le duo du FC Nantes et de l’Equipe de France. Il termine sa carrière en 1973 à Saint-Ouen.




Jean BAEZA

Ce rigoureux défenseur est le dernier joueur à être appelé chez les Bleus lors de ses années audoniennes. Il ne joue qu’une saison avec les Verts et Blancs, en 1968/69, et marque trois buts. Il évolua aussi à l’AS Cannes, à Monaco et à Lyon.




Jean-Claude BRAS

Ailier vif et explosif, il fait ses classes au Red Star OA de 1964 à 1966. Sélectionné six fois chez les Bleus, il revient au Red Star FC en 1973, où il termine sa carrière. En 1978, il fonde l’AS Red Star et occupe les fonctions de Président et d’avant-centre. Il conservera la présidence du club durant 23 ans, jusqu’en 2001.




Jean-Luc GIRARD

Né en 1965, Jean-Luc Girard débuta sa carrière professionnelle au PSG en 1984. Il quitta le club de la capitale après deux saisons, et passa le reste de sa carrière au Red Star. Milieu de terrain de petit gabarit, très adroit techniquement, il porta les couleurs audoniennes de 1986 à mars 1997, en D2 et en D3. Il reste l'une des figures marquantes du Red Star des années 1990. Il continua ensuite son parcours dans son club de coeur, en tant qu'entraîneur puis directeur sportif.




José FARIAS

Après plusieurs saisons passées dans son Argentine natale, et notamment à Boca Juniors, José Farias rejoint la France. Il joue au Racing Club de Paris, puis à Strasbourg avant de signer au Red Star en 1967. Durant 3 années, il éblouira le public de Saint-Ouen, grâce notamment à la fameuse « roulette » qu’il mis à la mode. Joueur élégant, il est aussi un technicien hors pair : il revient au Red Star FC en tant qu’entraîneur de 1972 à 1974, année du titre de vice)champion de France de deuxième division. Retrouvez son portrait.




Julien DARUI

Premier gardien français à avoir compris l’importance des relances au pied, Julien Darui s’inscrit dans la lignée des grands portiers audoniens. Il garde les buts de l’Equipe de France durant toutes les années 1940, et ceux du Red Star de 1940 à 1942. Gardien spectaculaire, il contribue grandement à la victoire en Coupe de France des Audoniens en 1942. Il joua également à Charleville, à Lille à Roubaix-Tourcoing et à Montpellier. Sa souplesse, son adresse et sa détente firent de lui un gardien spectaculaire et inoubliable. Il fut ainsi élu "Meilleur gardien du Siècle", par le journal sportif L'Équipe, en 1999. Retrouvez son portrait.




Juste BROUZES

Triple vainqueur de la Coupes de France avec le Red Star (1921, 1923, 1928), il y joue la quasi-totalité de sa carrière, et portera également le maillot de l’équipe de France : 6 sélections entre 1914 et 1928 et 3 buts. Un bon ratio.




Louis MISTRAL

Milieu de terrain doté d’une formidable endurance et d’un très bon jeu de tête, il joue au Red Star lors de la saison 1919/20. Il porte cinq fois le maillot national entre 1919 et 1923, et se reconvertit avec succès dans le journalisme sportif une fois sa carrière terminée, au titre Paris-Jour.




Lucien GAMBLIN

L’une des légendes du club. A la fois joueur, trésorier, secrétaire, directeur sportif, il effectue toute sa carrière au Red Star (1907-1925). Défenseur modèle, il est le capitaine de l’équipe lors des trois succès consécutifs en Coupe de France. Il est également sélectionné à 17 reprises en équipe de France. A la fin de sa carrière, il effectue une brillante reconversion dans le domaine du journalisme, travaillant notamment à L’Auto puis à France Football. Retrouvez son portrait.




Lucien LEDUC

Auteur d’une brillante carrière, ce joueur très polyvalent évolue au Red Star au cours de la saison 1945/46 et participe à la finale de Coupe de France perdue face à Lille. La même année Leduc dispute ses quatre sélections avec les Bleus. A partir de 1951, il poursuivit une carrière d’entraîneur qui l’amène en Italie, en Belgique, au Maroc et bien sûr en France.




Marcel DOMERGUE

Après avoir évolué au CASG, au FC Sète et à Nîmes, il débarque au Red Star en 1924 et gagne la Coupe de France en 1928. Sélectionné 20 fois en équipe nationale dans les années 1920, il acheva sa carrière dans le club de Saint-Ouen.




Marcel LANGILLER

Remarquable ailier gauche, il participe grandement au titre de Champion de deuxième division en 1934 (zone Nord). Surnommé « la caille », il joue une trentaine de rencontres avec l’Equipe de France, dont tous les matchs de la Coupe du monde 1930. Auteur d’une belle carrière, il évolua également à Roubaix, à Saint-Etienne et au CA Paris.




Marcel PINEL

Joueur du PUC puis du Stade Français, il rejoint le Red Star en 1925. Ses solides performances lui permettent de participer à la Coupe du Monde avec les Bleus en 1930, où il joue tous les matchs. En 1934, il est sacré champion de deuxième division avec le club audonien, puis arrête sa carrière l’année suivante.




Maurice MEYER

 Il gagne les trois Coupes de France avec le Red Star au début des années 1920. Ce défenseur solide avait la particularité de toujours jouer avec un béret noir sur la tête. Sélectionné une fois en équipe nationale en 1921, il quitte le Red Star en 1925 après six années de bons et loyaux services.




Nestor COMBIN

Ce redoutable attaquant franco-argentin évolue au Red Star de 1973 à 1975, et fait parler la poudre : 40 buts en deux saisons, 24 la première année avec en prime un titre de Vice-Champion de France de D2 en 1974. Passé précédemment par la Juventus, le Torino et le Milan AC, il joua également à Lyon où il forma un duo d’attaque prolifique avec Fleury Di Nallo au début des années 1960. Il participe à la Coupe du Monde 1966 avec l’Equipe de France. Retrouvez son portrait.




Patrice LECORNU

Cet ailier extrêmement talentueux découvre le professionnalisme au Red Star en 1976. Après des passages remarqués à Angers et à Nantes, qui lui valent notamment d’être appelé en équipe nationale, il revient au Red Star en 1984 où il mettra un terme à sa carrière. Très attaché au club, il intègre ensuite l’encadrement technique du club et en devient même l’entraîneur lors de la saison 1989/1990. Il occupe aujourd’hui les fonctions de directeur technique.




Paul NICOLAS

Il fut le meilleur attaquant français de l’entre-deux-guerres. Il réalise l’exploit de gagner quatre Coupes de France avec le Red Star (1921/22/23 et 1928). Buteur hors-pair, il signe 20 buts lors de ses 35 apparitions avec les Bleus. Il devient par la suite Président du Groupement des Clubs Autorisés, puis sélectionneur de l’équipe nationale lors de la Coupe du Monde 1958 en Suède.




Philippe BONNARDEL

Milieu de terrain, triple vainqueur de la Coupe de France au début des années 1920, il est l’un des joueurs cadre du Red Star de l’époque. C’est d’ailleurs durant ses années audoniennes (1920-1925) qu’il compte le plus de sélections en équipe de France : 20 sur les 23 qu’il totalise.




Pierre BERNARD

Gardien international français, il garde les buts de l’équipe nationale 21 fois, de 1960 à 1965. Il arrive au Red Star en 1967, après avoir été Champion de France à deux reprises avec l’AS Saint-Etienne (1964 et 1967). C’est d’ailleurs en Seine-Saint-Denis que ce grand portier des années 1960 achève sa carrière, en 1969.




Pierre CHAYRIGUES

Le meilleur gardien français de tous les temps, et une figure marquante du Red Star. Il garde les cages de l’équipe de 1913 à 1925 et remporte les trois Coupes de France consécutives. Il est également appelé 21 fois en équipe de France, Gardien précurseur, adoré par le public, il invente certains gestes méconnus jusqu’alors, comme le dégagement au poing, la sortie dans les pieds ou encore le plongeon. Pierre Chayriguès est le premier gardien moderne, le plus jeune portier des Bleus (19 ans, 5 mois et 28 jours) et incontestablement l’un des héros du Red Star.




René FENOUILLERE

Le 22 octobre 1908, il est le premier joueur à être sélectionné chez les Bleus alors qu’il évolue sous le maillot audonien ! Ce sera malheureusement sa seule sélection en équipe nationale. Ailier passé auparavant par Avranches, le FC Barcelone et le RC France, il évolue au Red Star de 1906 à 1914. Il meurt au combat le 4 nov embre 1916.




Rino DELLA NEGRA

Jeune français d'origine italienne, Rino Della Negra débuta sa carrière à Argenteuil avant de rejoindre le Red Star Olympique à la fin des années 1940. Il joua à cette époque aux côtés des Fred Aston, Julien Darui ou André Simonyi. En 1942, réquisitionné par le Service du Travail obligatoire, il décida de s'engager dans la résistance. Il mourut pour la France, fusillé au mont Valérien, le 21 février 1944. Le stade Bauer lui rendit un vibrant hommage le dimanche 22 février 2004.




Robert JOYAUT

Pur produit de la formation du Red Star, il signe sa première licence au club dans la catégorie Minimes ! Milieu de terrain, il remporte les Coupes de France en 1922 et 1923 et connait quatre sélections sous le maillot bleu en 1923.




Safet SUSIC

Joueur de nationalité yougoslave, Susic est sans aucun doute l’un des joueurs-phares du PSG des années 1980, détenant encore actuellement le record de passes décisives en faveur du club. C’est au Red Star que ce fabuleux manieur de ballon termine sa carrière en 1991/92, marquant 3 buts sous les couleurs audoniennes. Retrouvez son portrait.




Steve MARLET

Pur produit de la formation du Red Star, il évolue sous les couleurs audoniennes de 1990 à 1996. Ses bonnes performances à répétition lui permettent d’être transféré à l’AJ Auxerre à l’été 1996 avant de connaître différents clubs huppés tels que Lyon, Fulham ou Marseille. Il compte 23 sélections en équipe de France et 6 buts.




Sylvain KASTENDEUCH

Ce défenseur central sérieux et appliqué bien connu pour ses années au FC Metz, joua au Red Star durant la saison 1984/85. Il participa à 34 rencontres et marqua 3 buts.